Author Archives: GPSO 92 Issy

GPSO 92 ISSY explose à Reims !

  • 0

Battues 7-1 à Reims samedi 3 octobre , les Chouettes ont vécu un cauchemar contre le Stade de Reims qui n’avait pas encore gagné en championnat . Un score cruel qui mérite quelques explications…

Vent et soleil au-dessus du stade synthétique Louis Blériot du Centre de vie Raymond Kopa , en périphérie de Reims. Voilà pour le décor.


Le match :

LSDR / GPSO 92 ISSY PAR Laura PESTEL

La première occasion sérieuse est à mettre à l’actif des isséennes en maillots noir. Salma Zemzem se présente seule devant la gardienne à la 20 ème minute…Hélas , Salma ne pique pas son ballon et l’immense rempart américain, Phallon Tullis Joyce, déploie son 1, 85m pour sauver son but !

Et puis patatras! Deux minutes plus tard, une frappe de Kessya Bussy contrée lobe la malheureuse Pauline Moitrel. Reims mène 1-0 puis 2-0, à la 31 ème, lorsque Sonia Ouchène s’élève plus haut que tout le monde sur corner.

A la 39 ème , Stéphanie Bayo provoque le pénalty dans sa surface que transforme Melissa Gomes. 3-0 ! Le score est dur pour les filles du 92 qui réduisent tout de même la marque par Salma Zemzem dont la reprise du droit dans la surface est d’une grande limpidité.

3-1 au repos mais des raisons de croire au miracle , sous les yeux de Ghislaine Souef-Royer , l’ancienne internationale et héroine des premières Bleues de 1971.

Mais c’est le naufrage en Champagne qui attend nos filles…

Read More


D1 ARKEMA 4ème journée à Reims où sont nées les Bleues!

  • 0

Les Chouettes au pays de naissance de l’Equipe de France féminine !

Cathédrale de Reims

En déplacement à Reims ce samedi 3 octobre , pour la quatrième journée de la division 1, nos filles du 92 vont jouer en Champagne , la terre qui a vu naitre les Bleues , à la fin des années 60….Un peu d’histoire :

La révolution sociale de Mai 68 est un peu à l’origine de la création de l’Equipe de France. La libération des moeurs et les revendications des femmes, longtemps cantonnées au rôle de mères au foyer au lendemain de la Deuxième Guerre Mondiale, ont poussé de nombreuses jeunes sportives à prendre en main leur destin. Si le foot féminin s’est d’abord développé en Alsace, c’est à Reims qu’il a pris son envol en 1968.

Read More

Division 1 ARKEMA, 3ème journée

  • 0

Troisième défaite pour les Chouettes !

 

L’apprentissage du haut niveau sera long cette saison pour nos filles du 92 , encore battues à domicile par le FC Fleury 91 , 1-0 !

Et dernières du championnat en compagnie de Guingamp…

Le soleil était pourtant au rendez-vous au-dessus du stade Le Gallo de Boulogne-Billancourt , ce samedi 26 septembre , mais pas la victoire. Yacine Guesmia , l’entraineur, commence sans Batcheba Louis ni Esther Mbakem Niaro au milieu mais avec Cindy Thomas et Oumy Bayo.

En défense devant Pauline Moitrel , on retrouve Sarah Boudaoud-Gwenaëlle Butel-Celya Barclais-Nonna Debonne.

Mais Laurie Teinturier est un peu seule devant . Les balles en profondeur , trop rares , comme les occasions de s’approcher du but adverse. Les filles du 91 affichent , à l’inverse , un meilleur collectif , servi par une technique individuelle supérieure. Pauline Moitrel sauve deux fois son but en vingt minutes tandis que les Chouettes ne tirent qu’une fois au-dessus par Laurie Teinturier.

Après avoir trouvé le poteau (24 ème) , Fleury marque l’unique but du match . Sur un centre de Charlotte Fernandes , la grande Marina Makanza se détend bien pour tromper de la tête la gardienne isséenne (28 ème).

1-0 au repos , sous les yeux d’Alexandre Barbier, le tout nouveau directeur sportif du GPSO 92 Issy. Ex-défenseur professionnel puis directeur sportif du Stade de Reims , chargé de la politique sportive et du recrutement cette année pour le club francilien.

A la reprise , le coach décide de faire entrer Esther Mbakem et Batcheba Louis, à la place Thomas et Mondiri. De fait , les rouges du 92 trouvent plus de profondeur dans la défense du 91. Nos filles multiplient les offensives , les corners , les tirs.

Laurie Teinturier a surtout une occasion en or d’égaliser en toute fin de match (89 ème)… Mais, en pleine surface de réparation, son tir au sol est trop écrasé pour battre Laetitia Philippe, la gardienne remplaçante des Bleues.

 

L’analyse d’Alexandre Barbier, nouveau Directeur Sportif du club GPSO 92 ISSY:

Alexandre Barbier, Directeur Sportif du GPSO 92 ISSY

« C’était un match engagé contre une belle équipe , supérieure dans le jeu. La seconde période était plus satisfaisante avec un jeu plus direct et une occasion d’égaliser. Le coach a fait les bons choix à la mi-temps. Il manque le résultat… »

Ressortons les très bonnes prestations de Pauline Moitrel dans les buts et de la charnière centrale Butel-Barclais.

Un grand merci aux ramasseuses de balles , les U18F de l’ACBB !

1-0 . C’est la troisième défaite des Chouettes en trois matches. GPSO 92 Issy partage la dernière place de la Division 1 Arkema avec Guingamp , battu 2-1 à domicile par Dijon.

Il faudra prendre nos premiers points à Reims samedi prochain avant de défier le Paris FC et de recevoir Bordeaux.

Allez les filles, ne cédons pas au découragement ! Le travail finira par payer…

A Le Gallo pour GPSO 92 Issy

Alain Vernon


Un ancien professionnel du Stade de Reims à la tête de GPSO 92 ISSY!

  • 0

C’est fait ! Alexandre Barbier rejoint le GPSO 92 Issy comme Directeur sportif , chargé de la politique sportive du club et du recrutement.

Christine Aubère (Présidente ), Alexandre Barbier (Directeur Sportif), Zenyk Horbowy (Vice-Président).

Division 1 oblige , les dirigeants ont choisi de faire confiance à l’expérience de l’ancien défenseur central du Stade de Reims ( 2003-2012).

Alexandre Barbier , né au Chesnay et âgé de 41 ans , a commencé sa carrière au Paris St Germain avant d’intégrer l’INF Clairefontaine.

Son tempérament volontaire lui ouvre la voie de la Ligue 2 avec l’US Créteil Lusitanos ( 40 matches), puis il entre au Stade Reims où il dispute pas moins de 250 matches pour 16 buts. Demi-finaliste de la Coupe de la Ligue contre Bordeaux avec Reims , il reste fidèle au club champenois et participe à la montée en Ligue 1 en 2011-2012.

Célèbre pour son brillant jeu de tête, il poursuit son idylle avec Reims comme dirigeant et directeur sportif. C’est cette expérience du haut niveau que la direction de GPSO 92 Issy est allée chercher pour grandir dans l’élite du foot féminin.

Bienvenue à Alexandre Barbier , lien désormais entre le staff technique et la direction du club !

Alain vernon



ZOOM sur: Julie Marchart-Rabanne Footballeuse GPSO 92 ISSY- D1 ARKEMA

  • 0

A QUELQUES JOURS DU MATCH CONTRE FLEURY, JULIE MACHART-RABANNE SE CONFIE

D1 ARKEMA GPSO 92 ISSY

Maillots GPSO 92 ISSY D1ARKEMA

 

 

 


Le FC Fleury 91 , Julie connaît !

La saison passée, elle était encore milieu de terrain droite du club de l’Essonne.

“ C’est une équipe qui possède des attaquantes rapides , techniquement et défensivement, je les trouve supérieures à Dijon !”

Autrement dit, nos Chouettes vont devoir réussir un grand match ce samedi au stade Le Gallo de Boulogne (14h30) pour battre Fleury et afficher leur première victoire dans l’élite cette saison.

Cette semaine, la Fédération Française de Football avait installé un studio mobile à Marcel Bec pour les traditionnelles photos des joueuses . Julie Rabanne a sorti son plus beau sourire et samedi, c’est sa plus belle frappe qu’elle compte utiliser pour battre ses anciennes coéquipières…Sa frappe lointaine est la plus redoutable des isséennes.


NEE AVEC UN BALLON

Il faut dire que Julie est née au milieu des ballons à St Omer, dans le Pas-de-Calais il y a 31 ans. Julie la ch’tie a 7 ans lorsqu’elle entraîne déjà son papa, gardien de but de CFA.

Douée pour le foot Julie passe deux ans au Centre National de Clairefontaine puis rejoint le club de Gravelines où elle inscrit 31 buts en 41 matches.

C’est alors le grand bain de la Division 1 à Juvisy et la Ligue des Champions, où elle marque 8 buts en cinq ans dont un merveilleux triplé dans un huitième de finale. Elle s’offre même une victoire 2-0 contre les intouchables lyonnaises…


UN MOTEUR DANS LA POITRINE

D1 ARKEMA GPSO 92 ISSY

Giovani Pablo Photography – Julie Rabanne

 

1,54m pour 48 kilos ! Julie n’est pas la plus grande par la taille mais sa générosité au milieu en dit long sur son sens du collectif . Le genre de fille indispensable dans une équipe où la solidarité a un sens.

Réserviste de l’Armée comme sportive de haut niveau , Julie a aussi été Championne du monde Militaire en Bretagne , en 2016 , meilleure buteuse du tournoi avec 5 réalisations !

Sans compter ses nombreuses sélections dans les équipes de France jeunes. Sous l’ère de Bruno Bini, elle a flirté avec les Bleues mais finalement pas retenue…

Le foot, le foot, le foot…Julie est heureuse à Issy où elle apprécie l’esprit famille de son nouveau club.

« Grâce à notre qualité collective, on peut s’en sortir » affirme celle qui est mariée depuis quatre ans à un handballeur, fan du PSG et, comme elle, de Marco Verratti !


Samedi , le FC Fleury 91 de David Fanzel , vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2000 avec Gueugnon, est prévenu : le GPSO 92 Issy veut son premier succès !

 

Allez les Chouettes ! Tous derrière Julie Machart-Rabanne et ses coéquipières .

 

Alain Vernon


Régional 1 – Chaude ambiance à Voisin !

  • 0

Pendant que les Bleues s’imposaient 2-0 en Serbie sur la route de l’Euro 2022 , la vie du GPSO 92 Issy ne s’est pas arrêtée avec la trêve internationale .

 

En l’absence de match en Division1 , les Chouettes de Régional1 , entrainées par Régis Bouchard, s’étaient renforcées pour accueillir Sarcelles au stade Voisin d’Issy , lors de la troisième journée de championnat :

Solène Froger dans les buts , Clara Creus Fabregat en défense et Ariana Mondiri sur l’aile gauche.

Supportées très chaudement par les U18 d’Erwan Bouchard , vainqueurs par forfait de Montigny-le-Bretonneux , les isséennes (malgré un gros orage qui s’abat sur Issy dès le début du match) ont tout tenté pour s’offrir une première victoire à domicile. Sur la pelouse synthétique de Voisin , Shelby Domoraud , la capitaine et ses coéquipières , ont été trop brouillonnes pour concrétiser leurs occasions . Dans un match très engagé ( 4 cartons jaunes), Mathilde Keller , Camelia Toumi , Chelsea Abrin , Agathe Phelip , Keyran Goudou , Ariana Mondiri ont manqué de réalisme , d’efficacité devant le but (5e , 34e, 52e, 55e). Mais il faut signaler la détermination et la volonté offensive permanente des Chouettes !

Solène Froger a fait quelques très bonnes sorties dans les pieds de l’adversaire et la plus franche occasion à la 52ème minute pour Ariana Mondiri , a fait bondir la tribune endiablée de Voisin.

 

Sous les yeux de Christine Aubère , la présidente du GPSO 92 Issy , venue encourager l’équipe réserve , les rouges ont du partager les points avec Sarcelles et se contenter du 0-0 …

2 nuls et 1 défaite pour les filles de Régis Bouchard… On attend le premier succès des Chouettes en Régional1….comme en Division1 !

 

Enfin , coup de chapeau à la jeune arbitre de ce match ,17 ans seulement , Mari Lou Cristobal , accompagnée de son papa , qui a réalisé un sans faute !

 

Rendez-vous samedi prochain 26 septembre pour la 3ème journée de Division1 :

GPSO 92 Issy- FC Fleury 91

( 14h30 stade Le Gallo de Boulogne)

 

A Voisin pour GPSO 92 Issy

Alain Vernon

Crédit photo: Patrick Vielcanet


Division 1 Arkema – Les Chouettes battues 3-1 à Dijon : Rageant et frustrant !

  • 0

Rageant parce que les filles des Hauts de Seine mènent 1-0 juste avant le repos… frustrant parce qu’avec deux mauvaises relances, Dijon se remet dans un match où le GPSO 92 Issy aurait dû ramener un point de Côte d’Or.

Le film du match joué au stade des Poussots, à huis clos, sur synthétique et sous une forte chaleur (29 degrés) :

C’est d’abord Pauline Moitrel qui s’interpose brillamment par deux fois pour sauver son but, à la 15e minute, devant l’ex-isséenne Salma Amani, l’internationale marocaine.

Après deux tentatives d’Esther Mbakem, en profondeur puis sur une jolie frappe aux 18m, les filles du 92 marquent le premier but de leur saison, sur un centre de Laurie Teinturier bien négocié par Batcheba Louis (20 ème). 1-0 , les Chouettes toutes de noir vêtues, vont pourtant offrir l’égalisation aux Dijonnaises. La capitaine Gwenaëlle Butel relance trop court sur l’adversaire qui permet à l’américaine Gordon de lober notre gardienne (42 ème). 1 partout au repos.

 

Le début de la seconde période nous offre le même scénario :

Une relance courte mal négociée… Dijon récupère et centre pour Rose Lavaud, la meilleure dijonnaise qui inscrit le deuxième but du DFCO.

A 2-1 , la réaction isséenne se fait attendre. Dijon domine et gère bien son avance jusqu’au troisième but.

Un coup franc (89 ème) qui permet à Solène Barbance de tromper sous la barre, la malheureuse Pauline Moitrel, trop masquée pour réagir et sonnée sur un choc en fin de match.

L’ancienne gardienne de Reims a toutefois réalisé une belle performance en Côte d’Or et Nonna Debonne (deux fois en bleue avec Bruno Bini) a montré beaucoup d’abnégation en latérale gauche.

 

Dans le TGV du retour, les visages sont fermés. On revoit le match autour de Yacine Guesmia et son staff. GPSO 92 Issy est bon dernier du championnat avec 7 buts encaissés pour un seul marqué.

 

Mais personne ne se décourage. L’équipe accueille beaucoup de nouvelles joueuses et attend encore deux renforts de poids.

L’analyse du coach :

“ C’est dommage car on a mené 1-0 pendant 42 minutes ! Si on tient jusqu’au repos ça peut changer les choses…

Après, on fait deux cadeaux sur des erreurs de relance et ça ne pardonne pas à ce niveau-là.

On a aussi été défaillants dans le gestion de nos temps forts et faibles. On a manqué d’intensité.

Il faudra élever notre niveau d’exigence en Division 1 Arkema et accéder à plus de rigueur physique et technique. »

 

Allez les Chouettes ! Prochain match, après la trève internationale : samedi 26 septembre à Le Gallo contre Fleury qui s’est imposé au Havre…

 

Enfin tous nos vœux de bonheur à Aurélien Marchesi, le préparateur physique de ces demoiselles qui se marie le week-end prochain … Félicitations Aurélien !

 

A Dijon pour GPSO 92 Issy

Alain Vernon

Crédit photo : Patrick Vielcanet