Author Archives: GPSO 92 Issy

Aurélien MARCHESI

  • 0

A l’école des gardiennes des mini chouettes.

  • 0

Mercredi 6 janvier 2021, 16h30.

Sur la pelouse synthétique du stade Gabriel Voisin d’Issy-les-Moulineaux, l’école de football du GPSO 92 ISSY reprend son activité.

Sous la direction de la présidente Christine Aubère, en charge des mini-Chouettes, les filles n’ont pas eu peur de braver le froid. Les éducateurs donnent  de la voix mais l’un d’entre eux a  choisi la musique pour sa séance.

C’est Jordy Longui, le préparateur des trois gardiennes de Division 1 (Solène Froger, Pauline Moitrel  et Djanae Longo Nsame) et qui consacre aussi son mercredi après-midi aux mini gardiennes. Huit filles de 6 à 8 ans et deux en catégories 11 et 13 ans.

Nina U11 et Appoline U13, jeunes gardiennes de but avec leur coach Jordy LONGUI.

Nina U11 et Appoline U13, jeunes gardiennes de but avec leur coach Jordy LONGUI.

La musique sert essentiellement à rendre la séance plus ludique pour Emilie, Manon, Emmie ou Anastasia qui semblent prendre beaucoup de plaisir à plonger sur des ballons regardés comme des bonbons.

A l’aide de quelques coupelles de couleur et sur une surface restreinte, Jordy reste très proche des petites, toujours bienveillant, avec un art consommé pour solliciter l’amusement à chaque exercice pendant une heure.

“Il faut donner  envie à ces filles d’aller dans le but ! Leur montrer que le plaisir dans le foot ne réside pas seulement dans le fait de marquer un but” explique l’ancien gardien international congolais. “Elles ne doivent pas sentir qu’elles travaillent leurs gestes mais qu’elles s’amusent !”

Entraînement des petites gardiennes au stade Gabriel Voisin.

Entraînement des jeunes gardiennes au stade Gabriel Voisin.

 

Son sens de la pédagogie et sa passion pour ce poste de gardienne sautent aux yeux immédiatement. Il joint toujours le geste à la parole ou au rire. Ces petites filles se transforment tout à coup en gardiennes avisées d’un but imaginaire comme s’il s’agissait de défendre un trésor…

“ J’ai commencé le foot avec les garçons qui me mettaient toujours dans les buts mais ça m’a plu et j’ai continué” dit l’une, tandis qu’une autre des mini-Chouettes révèle son admiration pour Sarah Bouhaddi, la gardienne des Bleues.

“J’aime plonger sur le ballon” enchaine la troisième alors que Jordy vient astucieusement rappeler “qu’au foot, on peut se sentir utile, déterminant, en jouant dans les buts”.

Enfin, n’oublions pas que les jeunes garçons gardiens de but ont des références médiatiques fréquentes comme Hugo Lloris, Mike Maignan ou Anthony Lopes, les gardiens français de  Ligue 1 ou des championnats étrangers.

Chez les petites filles, les modèles sont moins nombreux. Le foot féminin est en plein développement et le travail de Jordy Longui indispensable.

 

Alain Vernon


Reprise des entraînements de la D1

  • 0

Les Chouettes ont vite oublié 2020 et le réveillon. Reprise samedi 2 janvier au stade Marcel Bec de Meudon. Par grand froid !

Il fallait être courageux ce samedi matin 2 janvier 2021 pour mettre une footballeuse dehors avec 1 degré seulement au thermomètre… Ou très déterminé à poursuivre une saison difficile mais avec le maintien pour seul objectif . Comme Yacine Guesmia, le coach des Chouettes, entouré de ses adjoints Adrien Bartout et Aurélien Marchesi, préparateur physique.

Sur une pelouse synthétique bien blanche et au milieu d’une forêt engourdie par le froid, les premiers gestes de l’année sont hésitants. Mais très vite, le sifflet du coach et la voix d’Aurélien rythment les exercices poussés. En l’absence des deux américaines Kayla Mills et Alison Pantuso qui rentreront de Californie le 3 janvier et de l’attaquante haïtienne Batcheba Louis encore blessée, les filles enchaînent les courses et les visages affichent un peu de souffrance même si la trêve n’a pas été trop longue.

“Il faut aussi prévenir les blessures” ajoute Aurélien qui a introduit un drône pour ce premier entraînement de l’année. “ Pour pouvoir revoir les performances de chaque joueuse et mieux apprécier leur évolution” conclut le coach sportif.

 

Tandis que les encouragements de Jordy Longui à ses gardiennes résonnent sous le soleil perçant de Marcel Bec, les Chouettes bouclent une première séance déjà éprouvante. Aurélien Marchesi poursuit cette préparation soutenue dès lundi jusqu’à la reprise de la Division 1, le samedi 16 janvier, à domicile contre Dijon.

Gardiennes de but du GPSO 92 ISSY et leur coach Jordy LONGUI à l'entraînement.t.

Gardiennes de but du GPSO 92 ISSY et leur coach Jordy LONGUI

 

Bon anniversaire à Sara Janbon, blessée au genou mais bientôt de retour sur le terrain, qui fêtait ses 21 ans ce samedi 2 janvier 2021.

 

Les Chouettes présentent à tous leurs supporters , des voeux de santé et de bonheur pour 2021 … “Surtout la santé, insiste Yacine Guesmia, c’est plus important que le foot !”.

 

Alain Vernon


Bilan de la première partie de saison 2020/21 D1 ARKEMA

  • 0

Comme chaque mercredi après midi, Christine Aubère vient de diriger l’école de football des Mini Chouettes au stade Gabriel Voisin d’Issy-les-Moulineaux. C’est là que la présidente nous accueille pour dresser un état des lieux de la première partie de saison .

Christine AUBERE, Présidente du GPSO 92 ISSY, et les mini chouettes (4-7 ans) au stade Gabriel VOISIN

Christine AUBERE, Présidente du GPSO 92 ISSY, et les mini chouettes (4-7 ans) au stade Gabriel VOISIN

 

 

 

Les résultats :

“Certes nous sommes relégables mais notre objectif reste le maintien . Nos deux victoires contre Bordeaux et Soyaux prouvent qu’on a un potentiel, de la rigueur, de l’exigence et un collectif. Nos efforts doivent nous conduire à réaliser une meilleure deuxième partie de saison. Et, je le répète, c’est l’apprentissage du haut niveau…”

Classement du Championnat D1ARKEMA après la 11ème journée. Source: FFF

Classement du Championnat D1ARKEMA après la 11ème journée. Source: FFF

 

L’organisation du club :

“Le club doit se professionnaliser en permanence. Car on s’aperçoit que l’exigence de la Division1 a changé entre notre première apparition dans l’élite en 2012 et notre retour en 2020. Il y a désormais un fossé entre la D1 et la D2. Il faut obtenir de bons résultats pour valider notre projet. L’arrivée d’Alexandre Barbier comme directeur sportif, ancien joueur professionnel et passé par cette fonction au Stade de Reims, nous amène une plus value, souhaitée depuis longtemps.”

Les structures :

“Pour pouvoir afficher une identité de club, il nous faut un stade, des vestiaires, des terrains d’entraînements, un club house où nous nous sentirions chez nous. C’est la force des clubs de haut niveau où les joueuses peuvent se retrouver, manger, apprendre ensemble. Or notre éparpillement n’est pas propice au développement rapide du club. En Ile-de-France et dans le 92 en ce qui nous concerne, on ne peut pas inventer des terrains, diminuer les effectifs des clubs ou les équipes. C’est une région dense en clubs. Chacun doit trouver sa place avec suffisamment d’harmonie grâce à une politique intelligente de tous les acteurs politiques. Le foot féminin comme le futsal, le foot masculin…”

Le mercato d’hiver :

“Oui nous cherchons à renforcer l’effectif. Ce que nous n’avons pas pu réaliser cet été à cause de la Covid, nous allons le faire sous l’autorité du directeur sportif et en collaboration avec le staff actuel, dirigé par Yacine Guesmia. La situation sanitaire a compromis en partie notre préparation. Plusieurs filles étaient blessées en début de saison comme Mélanie Carvalho, Sarah Janbon ou Julie Peruzetto.

Roselord Borgella est arrivée plus tard que prévu… J’ajoute que toutes les filles, les bénévoles, le club méritent le maintien, de même que nos partenaires dont l’approche a été freinée par la pandémie.”

Read More



Pour le dernier match avant la trêve de Noël, les chouettes affronteront l’Olympique Lyonnais. Nous avons rencontré Camille ABILY

  • 0

Pour boucler les matchs aller du championnat de Division 1, le GPSO 92 ISSY se déplace à Lyon samedi 12 décembre 2020 pour y affronter l’ogre aux 7 victoires en Coupe d’Europe et aux 14 titres nationaux : l’Olympique Lyonnais féminin !

Nous avons interrogé l’ancienne internationale, Camille Abily, 183 sélections, 37 buts en Bleue et 523 matches avec l’OL, 5 Ligue des Champions, 11 titres nationaux et 7 Coupes de France. Camille Abily (36 ans le 5 décembre), élue Lion d’Or 2011 des sportifs lyonnais, est, cette saison, entraîneure-adjointe du coach Jean-Luc Vasseur :

Comment jugez-vous le parcours des filles du 92 cette saison ?

“ Leur montée en D1 a été une agréable surprise compte-tenu de leurs moyens. Mais leur persévérance a payé. Leur parcours est aussi une bonne surprise . Avec des résultats bons parfois, comme contre Bordeaux, Soyaux ou même Montpellier . En revanche, même si c’était moins bon face à Reims, Paris FC puis contre le PSG et Guingamp, ces résultats ne sont pas révélateurs de leur qualité de jeu.”

Votre opinion sur le niveau de la Division 1 :

“ Je trouve que le foot féminin progresse en France. Les conditions d’entrainement, les salaires, les moyens sont meilleurs. Les équipes sont mieux préparées. Il n’y a plus ce fossé entre les grosses écuries et les autres. Regardez Montpellier ou Bordeaux qui ont du mal a chaque match…”

 

 

 

 

 

 

 

Votre meilleur souvenir avec l’Olympique Lyonnais :

“Assurément les deux premières Ligues des Champions gagnées en 2011 et 2012. Des moments particuliers d’autant qu’on battait enfin les équipes allemandes…”

 

Patrice Lair (59 ans), l’entraîneur de Camille Abily avec l’OL féminin, l’un des entraîneurs français les plus titrés, avec 2 Ligues des Champions, 4 titres nationaux, 3 Coupes de France pour 132 victoires et 3 défaites seulement, nous confie aussi son sentiment :

“Les filles des Hauts-de-Seine sont jeunes et valeureuses. Même si c’est difficile, elles font l’effort de pratiquer un jeu appliqué au sol. Malgré quelques larges défaites, elles avancent et progressent. Elles ont de belles réactions ! Il faut dire qu’il y a 3 championnats en Division 1 : Lyon et PSG devant. Bordeaux, Montpellier, Reims, Dijon, PFC, Guingamp qui se disputent la troisième place et les amateures qui luttent pour le maintien…”

Patrice Lair, toujours fier de son aventure lyonnaise entre 2010 et 2014. Il a réussi avec Lyon en Coupe d’Europe, là où il avait échoué avec Montpellier. Il a offert au président Aulas, avec les coéquipières de Camille Abily, ce que les garçons n’ont toujours pas réussi à l’OL…

 

Propos recueillis par

Alain Vernon

 

 

Prochain match de la première division – D1 ARKEMA

Division 1 Arkema 10ème journée : Les Chouettes méritaient mieux !

  • 0

Batcheba Louis, attaquante du GPSO 92 ISSY, buteuse face à Montpellier HSC. Crédit photo: Alexandre NADJAR

Batcheba Louis, buteuse face à Montpellier HSC

Battues 3-1 à Montpellier , le GPSO 92 ISSY a pourtant livré une belle bataille contre l’une des grosses cylindrées du championnat de Frrance. On peut même dire que c’est une défaite qui appelle des victoires…

Yacine Guesmia a d’abord dû changer son fusil d’épaule au dernier moment, avec la blessure à la cheville pendant l’échauffement de Stéphanie Bayo, titulaire en défense.

C’est finalement avec un onze remanié que le GPSO 92 ISSY commence son match :

Froger-Boudaoud-Butel (cap.)-Debonnne-Barclais-Rabanne-Pantuso-Mills-Kaabachi ( puis Pereira)-Teinturier ( puis Borgella)-Louis.

Côté montpelliérain , Elisa de Almeida, de retour de sélection, est titulaire alors que Marion Torrent est toujours blessée.

Sur la très belle pelouse du stade Mama Ouattara au domaine de Grammont, les Chouettes multiplient les contre-attaques en première mi-temps : Julie Rabanne tente un lob après plusieurs débordements qui méritaient mieux de Laurie Teinturier et Kayla Mills.

Les professionnelles de Montpellier doivent attendre la 35 ème minute pour se créer une vraie occasion, lorsque De Almeida bute sur Solène Froger, bien sortie dans les pieds de la jeune et brillante défenseure centrale de l’Equipe de France…

0-0 au repos et beaucoup de satisfactions pour les filles du 92, vigilantes en défense, dangereuses en contre et courageuses.

Les chouettes du GPSO 92 ISSY face à Montpellier féminines. Crédit photo: MHSC

Les chouettes du GPSO 92 ISSY face à Montpellier féminines. Crédit photo: MHSC

C’est le début de la seconde période qui emballe ce match. Frédéric Mendy, le coach du MHSC, fait entrer Dominika Skorvankova, l’internationale slovaque, qui inscrit le premier but d’un joli lob dans la lucarne gauche de Solène Froger (47 ème)…

La réponse des Chouettes est immédiate : passe en profondeur au sol de l’américaine Allison Pantuso qui met Batcheba Louis en orbite. L’attaquante haïtienne des Hauts-de-Seine prend la défense de vitesse et égalise d’un tir croisé du gauche (49 ème) . Batcheba ( 3 buts en Division 1 et meilleure buteuse des Chouettes)vole un peu la vedette à l’autre haïtienne de Montpellier, Nerilia Mondesir qui est aussi sa capitaine avec Haïti. 1-1 ! Et l’espoir d’une victoire qui renait sur le banc du GPSO.

Mais l’expérience des montpelliéraines va avoir raison du courage de nos filles qui accusent un passage à vide avant d’encaisser deux nouveaux buts par l’internationale suédoise, Marija Banusic (73 ème) et l’internationale allemande, Lena Petermann (77 ème)…

3-1 ! Le sort des Chouettes est scellé mais les deux staff louent leur abnégation car elles méritaient beaucoup mieux dans l’Hérault. Toute l’équipe est à féliciter !

Fred Mendy (entraineur de Montpellier) : “On savait que cette équipe du 92 avait de la qualité. Elles ont eu des situations de but en première mi-temps notamment avec Laurie Teinturier. Pour moi, elles ne sont pas à leur vraie place au classement !”

Yacine Guesmia (entraineur du GPSO 92 Issy) : “ Moi, je n’ai rien à reprocher aux filles qui ont été valeureuses contre une équipe de haut niveau qui a su faire la différence en deuxième mi-temps “

Que ce soit dans les paroles du directeur sportif, Alexandre Barbier ou de la présidente, Christine Aubère, tous les observateurs présents à Montpellier, s’accordent à dire que la prestation de nos Chouettes appelle des victoires, à condition de réitérer ce type de match solide jusqu’à la fin de saison…Et notamment à Lyon samedi prochain où nous sommes attendus par les Championnes de France et Championnes d’Europe en titre !

Au classement , le GPSO 92 ISSY reste dixième avec 6 points , à égalité avec Soyaux ( battu 2-1 à Bordeaux). Avec 2 points d’avance sur le dernier, Le Havre, battu par Lyon. Et avec 4 points de retard sur Guingamp, battu 1-0 par Fleury.

Alain Vernon



Celia BARCLAIS

  • 0

Salma ZEMZEM

  • 0