Author Archives: GPSO 92 Issy

CDFF. XI de départ

Coupe de France : les Chouettes ne joueront pas à Yzeure !

  • -

Éliminé 5-1 par le LOSC (D2) en 16èmes de finale de Coupe de France, le GPSO 92 Issy débute l’année 2022 par une sévère défaite à la Cité des Sports. Elles ne disputeront donc pas les 8èmes à Yzeure Allier Auvergne (D2). 

CDFF. GPSO 92 ISSY - LOSC

Crédit Photo : Patrick Vielcanet

En cette froide soirée de janvier, les rouges des Hauts-de-Seine se présentent dans un 4-4-2 original, avec Butel et la jeune De Sancy en charnière centrale, Camillo Vaz ayant placé Océane Daniel et Assimina Maoulida au milieu.

Mais les Lilloises vont vite donner le tournis à nos Chouettes, empruntées, maladroites en relance, battues techniquement et physiquement par les leaders de la Division 2. La première occasion est pourtant signée Batcheba Louis, sur un centre au sol de la droite de Celya Barclais, notre attaquante haïtienne bute sur l’excellente gardienne Elisa Launay (8’). Mais les situations chaudes se multiplient devant notre but où Kelly Rowswell tente d’endiguer les déferlantes lilloises. Jusqu’à la 32ème minute, où sur un corner d’Aurore Paprzycki, la capitaine nordiste Gwenaëlle Devlech dévie victorieusement et inscrit le premier but (1-0). Puis juste avant le repos, c’est Noémie Mouchon qui marque le deuxième but (45’+1′). 2-0 à la mi-temps pour Lille.

Triple changement isséen

CDFF. GPSO 92 ISSY - LOSC

Crédit Photo : Patrick Vielcanet

Au retour des vestiaires, Camillo Vaz, le coach isséen, bouleverse son schéma tactique initial. Océane Daniel prend la place de Philippine de Sancy en défense centrale. Stéphanie Bayo et Agathe Donnary rentrent au milieu et Julie Peruzzetto remplace Allie Thornton en attaque. Coaching heureux puisque nos Chouettes reprennent l’initiative du jeu et remportent leurs duels. Le danger se porte plus souvent sur le but lillois. Louis, Borgella, Peruzzetto, Rabanne se projettent plus souvent vers l’avant. Et Roselord Borgella, l’autre attaquante haïtienne, réduit le score sur penalty, pour une faute sur Batcheba Louis, sanctionnée par l’arbitre (52’).

Mais la réussite fuit notre équipe et, peu à peu, les Lilloises reprennent leur domination. Avec de jolies combinaisons au milieu où la jeune Naomie Bamenga fait étalage d’un sacré bagage technique. Du coup, le LOSC alourdit le score par Lorena Azzaro, à la suite d’une belle attaque placée, orchestrée par Bamenga (68’). Puis Maité Boucly, sur une superbe frappe des 20m sous la transversale (71’) et enfin par Salomé Esilor de la tête (88’). 

À noter l’excellent match de Morgane Martins en latérale gauche et de la gardienne du LOSC, Elisa Launay qui réalise un sans-faute très remarqué. L’espoir de revenir au score n’aura duré que 20 minutes pour nos Chouettes, très affectées en fin de match par ce cinglant revers (5-1), mais qui doivent maintenant se concentrer sur le championnat et l’objectif du maintien. 

La compo contre Lille :

Rowswell – Barclais – Butel (Cap.) – De Sancy (Bayo 46’) – Martins – Maoulida (Donnary 46’) – Rabanne – Thornton (Peruzzetto 46’) – Louis – Borgella

Banc : Morché – Piquet

Staff : Vaz – Bartout – Marchesi – Gavant – Dizengremel – Nguyen

CDFF. XI de départ

Crédit Photo: Alexandre Nadjar

Prochain rendez-vous : dès Samedi 15 janvier contre le Paris FC à Bondoufle en D1 Arkema (12ème journée). Et à domicile, le samedi 22 janvier contre l’En Avant Guingamp.

Courage les Chouettes !

A.V.


GPSO 92 Issy : Bilan des matches aller

  • -
Pour le GPSO 92 Issy, la saison 2021-2022 commence le 13 juillet. Le jour où le Comex de la FFF décide de maintenir le club des Hauts-de-Seine dans l’élite, malgré sa 11 ème place…
Il faut dire que la saison passée, marquée par les conséquences de la crise sanitaire, les schémas de descente et de montée des pensionnaires du championnat de France ont été bouleversés…
 
Le 13 juillet, il est déjà tard pour préparer une deuxième saison d’affilée en D1 Arkema. Mais le club fait face. Camillo Vaz et son staff lancent leur préparation le lundi 26 juillet pour jouer le premier match le 28 août . Avec un groupe largement renouvelé : les américaines Cosette Morché (ex-OL Reign), Alexis Thornton (ex-HAC), et Ally Prisock (ex-Houston) débarquent au stade Marcel Bec de Meudon. Océane Daniel arrive de Dijon, Morgane Martins de Saint-Étienne, Adélie Fourré de l’OM, Agathe Donnary de Soyaux et Assimina Maoulida est prêtée par Lyon.
Camillo Vaz choisit également d’incorporer au groupe D1, les réservistes Victoire Thomas, Manon Labois et Philippine de Sancy (16 ans).
 
Le club du 92 part donc avec un groupe de 22 joueuses : Rowswell – Morché – Barclais – Butel – Daniel – Debonne – Maoulida – Martins – Bayo – Rabanne – Thomas – Donnary – Carvalho – Prisock – Thornton – Fourré – Borgella – Louis – Peruzzetto – Labois – V.Thomas – De Sancy
 
Photo officielle sans staff
 
Le staff a dû remplacer Jordy Longui (parti à L’OL) par Nathanaël Gavant pour entraîner les deux gardiennes américaines, Gauthier Delaveau est venu épauler Aurélien Marchesi dans la préparation physique et le docteur Thông Nguyen a remplacé le docteur Carole Desthieux. Quant à Guilad Silver, il est recruté comme Team Manager du groupe élite. Et Pierre Mangold est le nouveau responsable administratif et juridique.
L’été est plutôt positif, avec une seule défaite (Lens 2-0) en quatre matches de préparation.
 

Journée 1 (28/8/21) : Soyaux 2 – GPSO 92 Issy 0

Butel blessée à l’échauffement. Rabanne capitaine. Bayo en défense centrale avec Daniel. Vent violent.
Un doublé de Laura Bourgoin pour Soyaux.
Carton jaune : Daniel (24’)

Journée 2 (04/09/21) : GPSO 92 Issy 0 – Dijon 2

Quatre occasions franches pour les Chouettes. 3 cartons jaunes (Martins – Donnary – Daniel). Super Kelly Rowswell dans les buts.
Declercq et Oparanozié marquent pour Dijon. Le GPSO 92 Issy est 11 ème avec deux défaites.
 
J3- ASSE - GPSO 92 Issy

Crédit Photo: Patrick Vielcanet

Journée 3 (11/09/21) : ASSE 0 – GPSO 92 Issy 1

But : Roselord Borgella (23’)
Carton jaune : Bayo (59’)
Première victoire de la saison. Le club est 9ème avec 3 points.
 

Journée 4 (25/09/21) : GPSO 92 Issy 0 – Bordeaux 1

But : Melissa Gomes (37’)
Défense à cinq (Barclais – Butel – Daniel – Maoulida – Martins). Une grosse occasion. 
 

Journée 5 (02/10/21) : GPSO 92 Issy 1 – Stade de Reims 3

But GPSO : Borgella sur penalty (29’)
Buts Reims : Feller (4’)- Bussy (73’ et 84’)
3 cartons jaunes : Borgella (16’)- Fourré (21’) – Daniel (63’)
Roselord Borgella se blesse au genou.
Défense à quatre. Les Chouettes sont 12èmes et dernières avec 3 points.
 

Remise maillot 200 matchs Julie RabanneJournée 6 (16/10/21) : En Avant Guingamp 1 – GPSO 92 Issy 1

But GPSO : Fourré (62’)
But EAG : Daoudi (55’)
Daniel suspendue (3-4-3) Borgella blessée.
Un penalty arrêté par Cosette Morché (94’)
Cartons jaunes : Barclais – Donnary.
Les Chouettes sont 11èmes avec 4 points.
 

Journée 7 (30/10/21) : GPSO 92 Issy 0 – Paris FC 5

Gwenaëlle Butel contre sa sœur Annaïg !
Maillot spécial « 200 matches » de Julie Rabanne en D1 Arkema ! Défense à cinq (Barclais – Butel – Daniel -Debonne – Martins). Borgella toujours blessée.
Mais démonstration des parisiennes (73% de possession) avec des buts de Soyer, Bourdieu, Orianne Jean François, Matéo et Sarr.
Cartons jaunes : Prisock (64’) – Butel (82’).
10ème au classement avec 4 points.
 

Journée 8 (13/11/21) : Montpellier 3 – GPSO 92 Issy 0

On retrouve Esther Mbakem Niaro avec les Pailladines. Nonna Debonne capitaine puis blessée. Borgella toujours blessée. Première titularisation de Manon Labois. Belle résistance pendant une heure. Donnary trouve la transversale.
Buts MHFC : Mpomé-Fowler (2)
Carton jaune : Rabanne (25’)
11ème avec 4 points, 6 défaites, un nul et 1 victoire.
 

Journée 9 (21/11/21) : GPSO 92 Issy 0 – Olympique Lyonnais 4

Premier match dans notre nouveau stade de la Cité des Sports d’Issy-les-Moulineaux !
Bon match du groupe avec une défense à cinq et la première titularisation de Philippine de Sancy (16 ans et match entier !).
Carton jaune : Prisock (83’).
Buts OL : Malard – Macario – Bruun – Hegerberg
11ème avec 4 points.
 

Journée 10 (04/12/21) : GPSO 92 Issy 0 – PSG 3

Team Issy - J10

Crédit Photo : Alexandre Nadjar

Buts PSG : Khelifi (53’-80’) – Diani (90’+2′)
Les Chouettes réussissent le 0-0 au repos et franchissent un cap psychologique, au prix d’un bon match défensif collectif (défense à cinq), contre les championnes de France en titre et l’une des meilleures formations d’Europe !
Carton jaune : Carvalho (71’)
Le club du 92 est dernier au classement de D1 Arkema après le nul de Saint Étienne à Guingamp.
 

Journée 11 (12/12/21) : Fleury 1 – GPSO 92 Issy 0

But : Karczewska (71’)
Belle résistance des Chouettes en 4-3-3
Un penalty oublié (48’) !
Retour de Roselord Borgella après deux mois d’absence.
Carton jaune : Agathe Donnary (54’)
Le GPSO 92 Issy reste dernier avec 4 points.
 

Le bilan en chiffres

12ème au classement avec 4 points
1 victoire (à St Étienne)
1 nul (à Guingamp)
9 défaites
3 buts marqués
24 buts encaissés
Buteuses : Borgella (2) – Fourré (1)
1 penalty arrêté à Guingamp (Morché 90+4)
Cartons jaunes : Daniel (3) – Donnary (3) – Prisock (2) – Borgella(1) – Rabanne (1) – Carvalho (1)- Fourré (1) – Martins (1) – Bayo (1) – Butel (1)
2 matches joués à la Cité des Sports d’Issy-les-Moulineaux (Lyon et PSG).
 
Morgane Martins, Ally Prisock et Batcheba Louis ont joué les 11 matches aller.
 

L’analyse du directeur sportif, Alexandre Barbier :

«En termes de résultats, on n’a pas atteint nos objectifs c’est certain. Cependant, avec le recul nécessaire et compte tenu du démarrage très tardif de notre saison, le contenu, le visage de nos matches ont nettement progressé par rapport à la saison passée. C’est l’aspect positif au terme des matches aller. Avec des joueuses cadres performantes comme Barclais, Daniel, Martins, Prisock, Louis et notre gardienne américaine Cosette Morché. Camillo Vaz et son staff ont su intégrer des jeunes joueuses comme Manon Labois et Philippine de Sancy, titulaire en défense contre Lyon à 16 ans !
Les écarts sont faibles entre les équipes. On va recevoir nos concurrents directs aux matches retour, Roselord Borgella notre attaquante haïtienne (2 buts) revient de blessure… Ce sont de bons signaux.
On a notre destin entre nos mains. D’autant que plusieurs équipes du ventre mou de la D1 vont lâcher des points au printemps là où le GPSO 92 Issy jouera toujours sa chance à fond. Et nos jeunes vont encore progresser (Kopzuck – Sergyna – Piquet). Le maintien reste un objectif à notre portée.»
 
A.V.

J11. Fleury-GPSO

Battues 1-0 à Fleury, les Chouettes sont néanmoins toujours en progrès !

  • -

Le GPSO 92 Issy vient de perdre à nouveau, mais il n’est pas contradictoire d’affirmer que nos Chouettes sont en progrès constants sur un plan défensif contre les meilleures équipes de D1 Arkema. Dernières au classement à l’issue des matches aller, elles sont de surcroît victimes d’un penalty oublié à Fleury…

J11. Fleury-GPSOEn se déplaçant à Fleury-Mérogis, Camillo Vaz et son groupe voulaient capitaliser sur la confiance accumulée, malgré les défaites, contre Lyon et le PSG. Le travail effectué depuis plusieurs mois aux entraînements, commençait à se voir face aux grosses cylindrées du championnat. Bloc bas défensif bien en place, contre-attaques rapides et plus précises, apport défensif plus exigeant des attaquantes… Et c’est bien ce qu’on a vu pendant plus d’une heure sur la pelouse du stade Walter Felder.

Dans ce derby francilien, dernier match de la phase aller, le club du 92 se présente dans un 4-3-3 nouveau par rapport à sa défense à cinq habituelle. Barclais et Martins sont solides dans leurs couloirs, Daniel et Butel sans fautes dans l’axe. Et malgré la possession des coéquipières de Léa Le Garrec, notre milieu (Prisock-Donnary-Bayo) a su faire échec à leurs offensives. Face aux tentatives du trio de polonaises de Fleury, Grabowska-Kamczyk-Karczewska, notre gardienne Cosette Morché multiplie les bonnes sorties (6’, 21’).
Côté isséen, Batcheba Louis tente une jolie frappe enroulée à l’entrée des 16m (41’)… Mais 0-0 au repos et des raisons d’espérer ramener un point de l’Essonne.

Des isséennes plus menaçantes en deuxième période

En seconde période, les Chouettes jouent un peu plus haut dans leur pressing et sont plus menaçantes devant le but de la jeune gardienne finlandaise de Fleury.
C’est alors qu’intervient le fait de jeu majeur de ce match qui pouvait en changer l’issue (48’) !
Sur une frappe en ciseau de Julie Rabanne dans la surface, Julie Debever, la défenseure centrale de Fleury, stoppe le ballon du bras gauche, penalty indiscutable que Madame l’arbitre, pourtant proche de l’action, ne voit pas !

J11. Fleury-GPSOLucides, Camillo Vaz et son staff continuent d’encourager les filles des Hauts-de-Seine où Donnary et Thornton cèdent leur place à Carvalho et Fourré.
Sur une offensive de Yango la camerounaise et Kouassi l’ivoirienne, Fleury va marquer. La polonaise Grabowska centre à ras-de-terre pour sa compatriote Karczewska qui se jette devant Océane Daniel encore sonnée sur une faute précédente (71’)… 1-0 ! Le coup de massue pour les Chouettes qui méritaient vraiment de partager les points du match nul.
L’entrée de Roselord Borgella (75’) ne change pas le résultat, même si l’attaquante haïtienne, de retour de blessure après deux mois d’absence, a donné de l’énergie au groupe dans une fin de match à l’avantage du GPSO 92 Issy.
« Encore une fois très frustrant » lâche Camillo Vaz à l’issue du match, conscient des efforts si peu récompensés des filles.

Les compositions

GPSO 92 Issy (maillots noirs) : Morché – Barclais – Butel (Cap.) – Daniel – Martins – Bayo (Borgella 75’) – Prisock – Donnary (Carvalho 57’) – Rabanne -Thornton (Fourré 57’) – Louis
Banc : Kopczuk (G) – De Sancy – Maoulida – Peruzetto
Staff : Vaz – Bartout – Marchesi – Gavant – Nguyen – Dizengremel
Cartons jaunes : Donnary (54’)

FC Fleury 91 (en blanc) : Talaslahti – Fernandes – Debever – Piga – Levasseur – Yango – Grabowska – Karmczyk – Kouassi – Karczewska – Le Garrec
Entraîneur : Fabrice Abriel
Cartons jaunes : Levasseur (28’) – Le Garrec (90’)

 

Certes, les Chouettes n’ont gagné aucun des cinq gros matches d’une difficile série automnale (Paris FC 5-0; Montpellier 3-0; OL 4-0; PSG 3-0; Fleury 1-0) mais les observateurs du championnat de l’élite féminine ont tous noté les progrès du club du 92.

Le GPSO 92 Issy reste dernier avec 4 points au classement malgré les défaites de St Étienne face à Reims (1-0) et de Soyaux contre Montpellier (1-0). La bataille pour le maintien se jouera entre quatre équipes : Guingamp – Soyaux – St Étienne et GPSO 92 Issy… En haut de tableau, Fleury, toujours quatrième, se rapproche du podium, à 1 point du Paris FC !

Après ces 11 matches de la phase aller, c’est la trêve hivernale. Nos quatre américaines vont fêter Noël aux Etats-Unis et la reprise de l’entraînement est prévue le lundi 27 décembre.
Prochain match : les 16èmes de finale de la Coupe de France les 8-9 janvier 2022.
Reprise de la D1 Arkema : le 15 janvier sur la pelouse du PFC.

Bonnes fêtes de fin d’année à toutes les joueuses, le staff, les dirigeants, les bénévoles et les supporters des Chouettes !

A.V.


J10 - Cosette Morché arrêt

Face au PSG, les Chouettes passent un cap psychologique !

  • -
Même battues 3-0 sur leur pelouse de la Cité des Sports, les Chouettes du GPSO 92 Issy ont joué leur meilleur match de la phase aller. À 0-0 au repos, elles ont rêvé de prendre un point contre les championnes de France en titre. Et ça, ce n’est pas rien !
 
Team Issy - J10

Crédit Photo : Alexandre Nadjar

Lorsque les stars du PSG et de l’Equipe de France arrivent à la Cité des Sports à 15h, elles n’imaginent sans doute pas la résistance qu’elles vont trouver chez les filles des Hauts-de-Seine. Les Diani, Katoto, Geyoro (qui vient de résigner jusqu’en 2024), De Almeida ou Baltimore n’ont pourtant pas intérêt à laisser échapper des points car Lyon mène bon train en D1 Arkema, avec un point d’avance au classement sur les parisiennes…
Cosette Morché - J10

Crédit Photo : Alexandre Nadjar

Mais Ulrich Ramé, le directeur sportif et Didier Ollé Nicole, le coach, savent aussi qu’après chaque trêve internationale, les filles du PSG ont du mal à gagner facilement leur match. Marie-Antoinette Katoto manque deux grosses occasions (22’ et 26’) et Elisa De Almeida qui souffre des adducteurs après France-Galles, doit sortir rapidement (32’)…
 
Du côté des rouges du 92, la défense à cinq mise en place par Camillo Vaz depuis plusieurs matches, est très solide. Cosette Morché rassurante dans ses buts et les contre-attaques bien menées. Comme lorsque Batcheba Louis, bien servie par Celya Barclais, manque le cadre sur un tir au sol trop décroisé (14’).
Malgré un déséquilibre important dans la possession (75% pour le PSG), les Chouettes interceptent énormément de ballons sur les attaques placées, elles défendent comme des lionnes dans leurs 16m et les attaquantes, Alexis Thornton et Batcheba Louis, sont au contre sur les débordements des parisiennes.
Du coup, le GPSO 92 Issy atteint le repos sans encaisser de but ! Un premier exploit ! Car nous étions déjà menés 2-0 contre l’OL…
 

Les Chouettes tiennent tête au PSG

J10 - Cosette Morché arrêtDans le vestiaire du PSG, Didier Ollé Nicole demande « de la patience et de la lucidité contre une équipe qui défend bien. »
Les coéquipières de Grâce Geyoro ont bien reçu le message. Sur un bon centre de Sandy Baltimore, Léa Khelifi inscrit le premier but de la tête (53’). Mais les Chouettes ne lâchent rien et mettent de l’application dans les transitions. Tandis que Cosette Morché multiplie les bonnes sorties au sol ou dans les airs. La gardienne américaine en progression constante et qui fait aujourd’hui partie des meilleures en D1 Arkema, l’occasion de féliciter son préparateur au club du 92 : Nathanaël Gavant.
Les Chouettes tiennent tête au PSG avec un bon taux de passes réussies (60% !) jusqu’à la 80ème minute où Léa Khelifi réalise le doublé. 2-0.
Sous une pluie violente, Paris insiste et l’attaquante des Bleues, Kadidiatou Diani, inscrit le 3ème but sur un tir au sol dans les 16m, après un corner mal repoussé (90+2)… 3-0 mais un vrai sentiment de fierté pour des Chouettes qui ont franchi un pallier psychologique certain face au PSG ! Leur meilleur match en 10 journées de D1 Arkema.
La fierté des filles se lit sur les visages, dans les regards qui brillent et dans les réactions des coaches.
 

Réactions d’après match

Camillo Vaz (GPSO 92 Issy): «  C’est frustrant ! Mais en même temps, ça fait du bien psychologiquement… On existe désormais dans les gros matches et c’est un capital confiance indéniable ! »
 
Didier Ollé Nicole (PSG) : « C’était un match difficile jusqu’au premier but parce que sur ce terrain synthétique, sous la pluie et contre cette équipe qui défendait bien, on a éprouvé pas mal de difficultés. »
 
Christine Aubère (Présidente du GPSO 92 Issy) : « Aujourd’hui, on a montré qu’on méritait la D1 ! On a montré une belle image de la ville d’Issy et du foot féminin. Bravo aux filles, au staff, aux bénévoles et aux 50 Ultras parisiens que je remercie pour leur comportement exemplaire ! »
 

Les compos pour cette 10ème journée

GPSO 92 Issy (en rouge) : Morché – Barclais – Butel (Cap.) – Daniel – Maoulida – Martins – Louis – Donnary (Carvalho 65’) – Prisock – Rabanne (Peruzzetto 77’) – Thornton (Fourré 62’)
Banc : De Sancy – V.Thomas – Bayo
Staff : Vaz – Bartout – Marchesi – Gavant – Dizengremel – Nguyen
Carton jaune: Carvalho (71’)
 
PSG : Labbé – Dudek – De Almeida – Cascarino – Geyoro (Cap.) – Daebritz – 
Ilestedt – Khelifi – Baltimore – Diani – Katoto
Arbitre : Madame Charlène Laur (Ligue Occitanie).
 
Et merci aux ramasseuses de balle du lycée Joliot Curie de Nanterre, l’établissement où enseigne notre attaquante Julie Peruzzetto !
 
Ramasseuses de balle

Crédit Photo : Alexandre Nadjar

Valeureuses mais battues 3-0, les Chouettes sont pourtant 12èmes et dernières du championnat puisque St Étienne a ramené un point de Guingamp…
 
Prochain match : Fleury-GPSO 92 Issy, dimanche 12 décembre à 12h45. 11ème et dernier match de la phase aller, avant la trêve jusqu’au 8 janvier pour les 16èmes de finale de Coupe de France.
 
A.V.

Camillo Vaz et Adrien Bartout

Camillo Vaz : mon PSG à moi !

  • -
Camillo Vaz et Adrien Bartout

Crédit Photo : Alexandre Nadjar

C’était le samedi 27 février 2021. Un froid de canard sur la pelouse du Camp des Loges où les joueuses du Paris St Germain affrontent le nouveau GPSO 92 Issy (battu 4-0), désormais entraîné par Camillo Vaz. Vingt ans plus tôt, c’est Camillo qui était l’entraîneur du PSG féminin…
 
« Mon arrivée au PSG n’a pas été si naturelle que cela. Après deux ou trois rendez-vous sans suite, j’accepte finalement avec enthousiasme le projet de professionnalisation sur trois ans du club passé sous l’égide des investisseurs qataris, grâce à Brigitte Henriques, manager général du PSG féminin que j’ai bien connu comme enseignante d’EPS pendant dix ans ! » L’ancienne internationale, future dirigeante de la FFF et aujourd’hui première femme présidente du Comité National Olympique Français, offre une belle chance à Camillo.
 
Lui, l’ancien joueur du Racing, vient de passer sept saisons auprès des équipes féminine et masculine de Sciences Po. « Des filles équilibrées et intelligentes. Un milieu rafraîchissant. Mais je me suis aussi engagé au PSG pour l’étiquette glorifiante véhiculée par le club. »
 
Camillo Vaz va vivre trois saisons intenses au Paris St Germain. En 2010, en compagnie de la jeune Nonna Debonne (l’actuelle défenseure du GPSO 92 Issy), il remporte le Challenge de France (ex-Coupe de France), premier titre du PSG féminin ! 5-0 contre Montpellier ! L’année où le PSG fait le doublé en Coupe avec les garçons.
« Bonifiant ! J’ai vécu cette victoire comme un privilège. Je ne suis pas arrivé en sauveur au PSG mais tout de même, c’était le premier titre ! »

Une formidable aventure Européenne

Camillo Vaz et Sonia Bompastor

Camillo Vaz aux côtés de Sonia Bompastor, actuelle coach de l’OL 

Puis, Camillo franchit l’Atlantique pour aller recruter Camille Abily aux Etats-Unis, à Los Angeles où évolue la milieu de l’équipe de France aux 183 sélections, ainsi que Sonia Bompastor (l’ex-capitaine des Bleues) et l’internationale américaine Allie Long… 2010, l’année où le PSG féminin foule pour la première fois la pelouse du Parc des Princes pour le derby parisien contre Juvisy !
C’est aussi la formidable aventure européenne de la Ligue des Champions. Le PSG d’Elise Bussaglia et Jessica Houara est hélas battu en 8ème de finale par Francfort, le futur vainqueur… « Un peu frustrant mais très bon souvenir bien qu’on soit éliminé par les futures championnes d’Europe… »
 
Avec encore un an de contrat et un plan précis, Camillo Vaz pense poursuivre son parcours chez les professionnelles, lorsque Leonardo lui annonce le changement de stratégie du club qui remercie aussi Antoine Kombouaré chez les garçons… Camillo finit quatrième du championnat.
« Les objectifs étaient remplis. J’ai eu le sentiment de ne pas avoir mangé la plus belle part du gâteau… »
 
C’est Farid Benstiti qui succède à Camillo Vaz, l’ancien professionnel lyonnais, champion de Russie avec le WFC Rossiyanka et qui atteindra la finale de Ligue des Champions avec le PSG en 2015, battu par le FFC Francfort. L’époque des Jessica Houara, Laure Bouleau, Sabrina Delannoy, Marie-Laure Délie, Kenza Dali, Laura Georges…
 
À l’heure de recevoir le nouveau PSG, champion de France en titre et en lutte pour la suprématie nationale en D1 Arkema avec l’Olympique Lyonnais, Camillo Vaz mesure le temps passé. Et va tenter d’opposer avec le club des Hauts-de-Seine, son bloc défensif en 5-4-1 face aux stars parisiennes, récemment secouées par l’affaire Diallo-Hamraoui…
« Même si on reste en position de relégable au classement et qu’on ne gagne pas assez de matches, je considère notre bilan positif avec le GPSO 92 Issy. Car le club s’est structuré, étoffé et l’on joue de mieux en mieux. »
 
GPSO 92 Issy – PSG, c’est samedi 4 décembre à 16h30 à la Cité des Sports d’Issy-les-Moulineaux.
Allez les Chouettes ! Allez Camillo et son staff : Adrien Bartout, Aurélien Marchesi, Nathanaël Gavant, Sarah Dizengremel et le docteur Nguyen !

A.V.

XI de départ vs OL

Les Chouettes face aux Fenottes : même pas peur !

  • -

On craignait la venue de l’Olympique Lyonnais ce dimanche 21 novembre, pour l’inauguration en D1 Arkema de la nouvelle Cité des Sports d’Issy-les-Moulineaux. Même battues 4-0 par la meilleure équipe française et toujours invaincue en championnat, les Chouettes du GPSO 92 Issy ont livré une belle opposition, soutenues par près de 350 personnes !

Malgré un temps pluvieux, c’était la fête à Issy ! À l’arrivée des lyonnaises vers 11h15, c’est une pléiade de stars du foot féminin qui inaugure les vestiaires neufs de la Cité des Sports:  Hegerberg (premier Ballon d’Or), Henry, Cascarino, Malard, Mbock ou Carpenter… Sans oublier Selma Bacha, la jeune défenseure qui reçoit aussitôt de la part de la Fédération Française et de l’UNFP, son Trophée de Meilleure joueuse du mois d’octobre en D1 Arkema.
Mais les lyonnaises viennent de s’incliner 1-0 en Ligue des Champions en Allemagne contre le Bayern Munich et le mot d’ordre du staff est de se rassurer par un franc succès.

Première titularisation de Philippine De Sancy

GPSO 92 Issy - OL: Philippine De Sancy

Crédit Photo : Dat Huynh

Côté isséen, Camillo Vaz décide de faire démarrer la très jeune (16 ans !) Philippine de Sancy dans une défense à cinq, avant d’aller s’entretenir longuement sur la pelouse synthétique, avec les coaches lyonnaises, Sonia Bompastor et Camille Abily qu’il a eues comme joueuses au PSG il y a dix ans…
 
12h45, à l’heure du multiplex télévisé avec le PSG qui reçoit Reims (7-0 !), Madame Émeline Rochebilière, l’arbitre de la Ligue Nouvelle Aquitaine, donne le coup d’envoi d’un match très vite déséquilibré. Même si les Chouettes se procurent d’entrée la première occasion sur un bon débordement de Celya Barclais.
Privées d’Amel Majri et Wendie Renard, les lyonnaises font le siège du but adverse et marquent rapidement par Melvine Malard (4’) et l’américaine d’origine brésilienne, Catarina Macario (6’) (Malard et Macario, 7 buts chacune et meilleures buteuses du club).
Soutenues par le bruyant kop de l’OL Ang’elles, les lyonnaises enchaînent les occasions manquées, les tirs au-dessus. Il faut dire qu’en face des Fenottes, les Chouettes s’évertuent à briser toutes les offensives devant une Cosette Morché très courageuse dans ses sorties. Et Philippine, plongée dans le grand bain à 16 ans, fait mieux que se défendre !
En fin de première période, les Chouettes auraient pu marquer sur un nouveau centre de Celya Barclais. Mais Ally Prisock puis Adélie Fourré échouent successivement sur la gardienne chilienne de l’OL, ex-gardienne du PSG, Christiane Endler. 2-0 pour Lyon au repos.
 

Les Chouettes ont représenté dignement leurs couleurs 

GPSO 92 Issy - OL

Crédit Photo: Maria El Khoury

À la reprise, coup dur pour le club du 92 ! Adélie Fourré, blessée au mollet droit, cède sa place à notre attaquante américaine, Alexis Thornton, seule en pointe dans un système de jeu en 5-4-1.
L’OL, toujours dominateur (76% de possession et 32 tirs), continue son pressing offensif mais gaspille aussi beaucoup d’occasions. Cosette Morché, prêtée par la filiale américaine de l’OL, défend sur sa ligne et dans ses sorties au sol avec autorité et détourne sur la transversale un tir de Van de Donk (70’).
Mais elle doit s’incliner trois minutes plus tard, sur une jolie frappe enroulée du pied droit de l’ancienne parisienne, l’internationale danoise Signe Bruun qui trouve la lucarne (72’). Avant qu’Ada Hegerberg, la norvégienne qui revient progressivement d’une longue blessure d’un an, n’inscrive le quatrième but (79’)…
 
En toute fin de match, les Chouettes montrent qu’elles ont encore de l’énergie. Batcheba Louis l’haïtienne, déborde sur l’aile droite, centre pour Julie Peruzetto qui se jette pour marquer… mais le ballon est dévié par une lyonnaise, avant qu’Ally Prisock n’oblige Endler à détourner en corner le ballon d’une belle main opposée (86’) !
Bravo à toutes les joueuses qui ont dignement représenté les couleurs des Hauts-de-Seine contre l’une des meilleures équipes d’Europe, qui a passé six buts au PSG !!!
 

Les réactions d’après match

Philippine de Sancy : « J’étais impressionnée de débuter face à Lyon. Je n’ai que 16 ans et je jouais la saison dernière avec les U18 ! Mais le coach m’a félicité pour mon match. Je suis contente ça restera un grand souvenir pour moi ! »
 
Camillo Vaz (coach du 92) : « Face à une grande équipe de Lyon, chacune a fait sa part de travail. C’est très bien ! On a existé par moments c’est ce que je retiens. Bravo aux filles ! Et je ne suis pas surpris par la prestation de Philippine qui défend bien et s’applique aux entraînements. »

 

Les Compositions

GPSO 92 (maillots noirs) :
Morché – Barclais – Butel (Cap.) – Daniel – De Sancy – Martins – Prisock – Donnary (Bayo 74’) – Rabanne (Peruzetto 77’) – Louis – Fourré (Thornton 46’)
Banc: Rowswell (G)
Staff : Vaz – Bartout – Marchesi – Gavant – Dizengremel – Nguyen
Cartons jaunes : Prisock 83’
 
OL (maillots blancs) :
Endler – Bacha – Buchanan – Mbock (Julini) – Henry – Carpenter (Sombath) – Macario (Caymann) – Van de Donk -Malard (Laurent) – Hegerberg – Cascarino (Bruun)
Cartons : 0 . À noter que l’OL est premier au classement du Fair-play en D1 (Issy 8ème).
Beaucoup d’internationales lyonnaises restaient d’ailleurs à Paris pour rejoindre, dès lundi, leurs sélections nationales.
 
4-0 ! Pourtant privé de Carvalho, Borgella, Thomas, Debonne, Labois (blessées) et Maoulida (prêtée par Lyon), le club des Hauts-de-Seine sort la tête haute de ce match de gala pour le GPSO 92 Issy. Mais reste 11 ème au classement avec 4 points au terme de la 9ème journée de D1 Arkema, où Lyon reste en tête avec 3 points d’avance sur le PSG !
 
Prochain match : GPSO 92 Issy – PSG, le samedi 4 décembre à 16h30 à la Cité des Sports.
 
A.V.

MHSC - Montpellier

Belle résistance des Chouettes qui craquent à Montpellier en seconde période (3-0) !

  • -
Le GPSO 92 Issy, mené 1-0 seulement au repos, a cru en ses chances pendant une heure dans l’Hérault, avant de craquer en seconde période sur un doublé de l’australienne Mary Fowler.
Agathe Donnary a frappé la transversale en fin de match mais les Chouettes repartent de Montpellier avec une défaite un peu lourde. Toujours 10èmes au classement après 8 journées, avec 4 points comme Saint Étienne et Soyaux…
 
MHSC - Montpellier
 
Camillo Vaz le coach du 92, démarre avec une défense à quatre : Daniel, Debonne et deux latérales, Martins et Labois (qui débute pour la première fois à la place de Barclais) et cinq milieux et une joueuse en pointe.
Hélas, Nonna Debonne, capitaine du jour, se blesse à la cheville gauche (13′) et doit céder sa place à Assimina Maoulida. Et Stéphanie Bayo prend le brassard.
 
Ce coup dur ne déstabilise pourtant pas les joueuses des Hauts-de-Seine qui coulissent très bien sûr chaque attaque montpelliéraine. Manon Labois, sur son côté droit notamment, fait front grâce à sa vitesse sur les tentatives de débordements de la hollandaise Ashleigh Weerden ou de l’ancienne joueuse d’Issy, Esther Mbakem Niaro. Mais il y a ce but à remonter, encaissé dès la 12ème minute…
Sur un corner de la croate Iva Landeka, Maëlys M’pome surgit de la tête au premier poteau et trompe toute la défense francilienne. C’est le premier but en D1 pour la jeune défenseure de 18 ans, venue de la VGA St Maur et qui est appelée en U20 fin novembre en Espagne. 1-0 et des Chouettes qui affichent une réelle volonté de bien faire.
Redoublements de passes réussies entre Rabanne et Martins, Fourré et Martins qui expédient quelques bons centres sans succès au bout… Batcheba Louis et Julie Rabanne permutent intelligemment en attaque. Adélie Fourré tente un joli lob et Julie Rabanne essaie d’égaliser…
 

Au bout de leurs efforts

En seconde période, les Pailladines de Yannick Chandioux affichent clairement leurs intentions d’alourdir le score. La jeune australienne Mary Fowler va doucher les derniers espoirs du GPSO 92 Issy, un doublé (61’ et 63’) pour l’attaquante de 18 ans, grand espoir du foot féminin mondial, un but en pivot d’abord et une reprise en force sur un centre de la droite de l’autrichienne Sarah Puntigam. 3-0 ! Dur dur !
Les Chouettes vont au bout de leurs efforts : Thornton, bien servie par Rabanne, échoue sur Lisa Schmidt, la gardienne allemande de Montpellier. Tout comme Batcheba Louis ou Julie Rabanne qui aura tout tenté sur la pelouse du stade Bernard Gasset du Domaine de Grammont, quartier général du MHSC et Cosette Morché encore héroïque sur sa ligne !
 
Dans le temps additionnel, Agathe Donnary parvient même à trouver la barre transversale sur une jolie reprise de volée des 25m. La gardienne s’en sort miraculeusement…
 
Montpellier gagne son premier match à domicile cette saison, sans encaisser de but et s’installe à la sixième place. Dominées (64% de possession pour Montpellier), les Chouettes ont bien résisté et auraient mérité d’inscrire un but avec un peu plus de réalisme offensif. Mais jamais le club du 92 n’est parvenu à battre Montpellier en Division 1.
 
Avant de recevoir l’Olympique Lyonnais puis le PSG sur la pelouse de la nouvelle Cité des Sports d’Issy-les-Moulineaux, le club du 92 doit retrouver confiance pour atteindre la trêve de Noël avec quelques points supplémentaires.
 

La compo du GPSO 92 Issy (en rouge) à Montpellier :

Morché – Labois (Barclais 66’) – Bayo – Daniel – Debonne (Cap.) (Maoulida 13’) – Martins – Prisock – Donnary – Rabanne – Fourré (Thornton 66’) – Louis
Banc : Rowswell (G) – De Sancy – Butel – Peruzzetto
Staff : Vaz – Marchesi – Bartout – Gavant – Dizengremel – Nguyen
Arbitrage de Madame Clémence Goncalves (Ligue des Hauts-de-France)
Cartons jaunes : Rabanne (25’)

Réactions d’après match

Agathe Donnary : “On a fait une bonne première mi-temps, je pense que l’on aurait pu marquer avant la mi-temps, ça n’aurait pas été démérité. On a essayé de jouer et on a eu pas mal d’occasions. Défensivement on était bien en place. En deuxième mi-temps, elles ont été plus réalistes que nous et leurs remplaçantes ont fait la différence. »

Océane Daniel : « En première mi-temps, on a bien combiné entre nous, on a réussi à faire des bonnes choses. Malheureusement on a pris un but sur coup de pied arrêté. On a fait une première mi-temps assez construite. En deuxième mi-temps, on est revenu avec des intentions. Cependant on prend deux buts coup sur coup et pendant les dix dernières mi-temps, on a essayé d’aller chercher plus haut. On se crée des occasions mais sans réussite offensive.« 

 
A.V.

GPSO 92 Issy - PFC

Les Chouettes battues 5-0 par un Paris FC de haut niveau !

  • -
GPSO 92 Issy - PFC

Crédit Photo: Patrick Vielcanet

On savait que le Paris FC de cette saison était ambitieux. On l’a vu à l’œuvre contre le GPSO 92 Issy lors de cette 7ème journée de D1 Arkema. Une victoire 5-0 des franciliennes de Sandrine Soubeyrand contre des Chouettes (en rouge) vaillantes mais impuissantes…
 
Sous les yeux de la DTN de Clairefontaine, de Jordy Longui, néolyonnais venu en supporter des Chouettes, les filles du 92 résistent bien pendant vingt minutes avec une défense à cinq, mise en place par Camillo Vaz (Barclais – Daniel – Butel – Debonne – Martins).
 
La possession est pour le PFC mais hormis une tête au-dessus du but d’Annaïg Butel (15′), les franciliennes ne marquent pas, jusqu’à cette merveilleuse frappe des 25m de la latérale gauche et capitaine du PFC: Julie Soyer (21′). L’ancienne internationale (10 sélections) envoie son ballon dans la lucarne de Cosette qui ne peut rien sur l’un des plus beaux buts du championnat (1-0).
Dix minutes plus tard, c’est Mathilde Bourdieu qui expédie dans les 16m, un boulet du pied droit dans la lucarne (2-0). Enfin, sur un centre de la gauche de Clara Matéo, Ouleymata Sarr s’élève bien pour marquer de la tête le troisième but (3-0 au repos !)
 

Vaillantes mais dominées

GPSO 92 Issy - PFC

Crédit Photo: Patrick Vielcanet

Les filles du 92 ont pourtant une belle réaction en début de seconde période. Batcheba Louis s’envole au-dessus de tout le monde sur un bon centre de Celya Barclais mais sa tête est bien sortie par la gardienne, l’internationale nigériane Chiamaka Nnadozie (47′). Puis sur un bon centre tendu de Julie Rabanne (55′), Adélie Fourré échoue de peu…
Cosette Morché, notre gardienne américaine, fait encore des miracles (52′, 58′, 71′, 80′, 83′) mais sous une pluie battante, les joueuses du Paris FC alourdissent l’addition avec deux nouveaux buts de Clara Matéo (meilleure buteuse du club avec 5 réalisations), la milieu de l’équipe de France qui efface notre gardienne au sol (90′), puis Oriane Jean François en pleine lucarne dans la surface, une autre jeune bleue appelée par Corinne Diacre (90’+2′).
5-0 !
 
Dommage pour nos Chouettes, vaillantes mais trop dominées : 73% de possession pour le PFC, 667 passes et 85% de précision pour 14 tirs dont 12 cadrés !
Le Paris FC s’installe en tête du championnat ! Un privilège que le PSG et Lyon ne partagent pas souvent. Le PFC veut finir dans les trois premiers pour disputer le Ligue des Champions la saison prochaine. Le récital affiché contre le GPSO 92 Issy était très convaincant. Même si Sandrine Soubeyrand, l’entraîneur du PFC estime « que le championnat est loin d’être terminé ! »
 

Réaction d’après-match

Camillo Vaz (GPSO) : « Trois tirs, trois buts en première mi-temps ! C’est dur car on avait fait un bon début même si on perdait des duels. Avec une défense à cinq, le danger c’est les tirs de loin et là on est tombé sur une grande équipe bien en place… »
 
Ce derby francilien était aussi l’occasion pour notre capitaine Gwenaëlle Butel, de retrouver sa jeune sœur Annaïg, défenseure comme elle mais repartie avec le sourire des gagnantes…
 

La compo face au PFC :

Morché – Barclais (Labois 76′) – Daniel – Butel (Cap.) – Debonne – Martins (Maoulida 76′) – Prisock – Donnary (Bayo 64′) – Rabanne – Louis – Fourré (Thornton 64′)
 
Banc : Rowswell (G) – De Sancy – Peruzzetto
Staff : Vaz – Bartout – Marchesi – Gavant – Dizengremel – Nguyen
Arbitre : Madame Gabrielle Guillot (Auvergne-Rhône-Alpes). Coup d’envoi fictif donné par Jeanne, une jeune arbitre dans le cadre des Journées de l’Arbitrage.
Cartons jaunes : Prisock (66′) – Butel (82′)
Assistance : 200 spectateurs.
 
Bravo enfin à Julie Rabanne, honorée par le club et sa présidente avant le coup d’envoi d’un maillot spécial, symbole de ses 200 matches en Division 1 !
Et merci aux ramasseuses de balles du jour : les U15 du GPSO 92 Issy, heureuses de pouvoir recueillir des autographes.
 
Remise maillot 200 matchs Julie Rabanne
Ramasseur de balles
 
Ce samedi 30 octobre 2021 était surtout notre dernier match au stade Alphonse Le Gallo de Boulogne-Billancourt qui nous recevait depuis plus d’un an (05/09/20 contre Le Havre) pour notre retour dans l’élite, pendant les travaux de la future Cité des Sports d’Issy-les-Moulineaux.
Désormais, les Chouettes joueront à domicile sur la nouvelle pelouse synthétique de la Cité des Sports, nouveau stade résident du club des Hauts-de-Seine. Prochain match à Issy contre l’Olympique lyonnais, le dimanche 21 novembre !
 
Au classement, le GPSO 92 Issy reste 10 ème avec 4 points, après la défaite de St Étienne contre Montpellier (1-2).
 
 
A.V.

Camillo Vaz - entraînement

GPSO mental haut jusqu’à Noël !

  • -

Interview de Camillo Vaz, avant une série de matches redoutée contre les meilleures formations de D1 Arkema :

Calendrier Première partie de saisonLe coach du GPSO 92 Issy est bien conscient que l’enchaînement qui s’annonce de cinq matches très difficiles, doit être au contraire une source de motivation particulière. D’ici là trêve de Noël, les Chouettes reçoivent le Paris FC (3ème du classement) ce samedi 30 octobre, se déplacent à Montpellier (toujours dans l’idée d’être européen), puis accueillent Lyon et le PSG, avant un dernier déplacement à Fleury le 11 décembre !
 
« On a eu un tirage du calendrier favorable en début de championnat et là on va affronter les meilleures équipes d’Europe… Il va falloir franchir ces étapes avec un peu de frustration au terme de nos six premiers matches mais avec une meilleure maîtrise en défense et, espérons-le, une meilleure utilisation du ballon » confie l’ancien entraîneur du PSG, arrivé en février 2021.
 

« On n’est pas l’équipe qui a le plus à perdre ! »

Si les blessures de Roselord Borgella (genou) qui était dans une bonne dynamique (2 buts) et de Cindy Thomas (retour espéré avant la trêve) handicapent un peu l’effectif, un plan est bien prévu pour poser des problèmes à nos adversaires.
« On essaie de construire avec les qualités des filles »  relance Camillo Vaz. « Si notre solidité défensive qui s’est améliorée, la possession et la circulation offensive du ballon, des poteaux enfin favorables et le bon amalgame des jeunes et des plus expérimentées se conjuguent bien, on peut créer des surprises. On n’est pas l’équipe qui a le plus à perdre ! »
 
Camillo Vaz - entraînementLe club du 92 qui enchaîne pour la première fois une deuxième saison consécutive dans l’élite, compte bien y rester.
« Seuls les résultats comptent. On veut exister en D1 Arkema » poursuit Camillo.
 
Le travail des Chouettes se porte aussi sur la réussite des gestes offensifs face aux gardiennes adverses, secteur où l’on pêche régulièrement.
« On doit digérer ces situations d’échec devant le but, répéter les gestes pour marquer davantage. Il faut du temps aussi pour cela. Mais on se procure souvent des occasions depuis le début de saison, c’est une satisfaction ! » conclut le coach du club des Hauts-de-Seine. Il compte également sur la nouvelle maison des Chouettes, « un bel outil dont on est content » (la Cité des Sports d’Issy) pour redonner un élan dans une saison où le public peut désormais venir nous encourager dans une tribune de 380 places.
 
Allez les Chouettes ! Prenez des points d’ici Noël, même face aux meilleures, pour consolider notre 10ème place au classement (4 points) !
 
A.V.

Cité des Sports

Les Chouettes enfin chez elles !

  • -
 
C’était l’euphorie générale ce lundi 18 octobre 2021 à la Cité des Sports d’Issy-les-Moulineaux, 92 rue du Gouverneur Général Éboué.
Plusieurs clubs résidents découvraient leurs installations toutes neuves. Les Chouettes du GPSO 92 Issy, délocalisées au stade Marcel Bec de Meudon pour les entraînements et au stade Le Gallo de Boulogne pour les matches de D1 Arkema depuis plus d’un an, ont pris possession de leur nouvelle maison.
 
Cité des Sports

Crédit Photo : Patrick Vielcanet

Dès 17h, les filles des Hauts-de-Seine ont fait le tour des installations sous la conduite de Guilad Silver, notre Team manager en or: Grands vestiaires, locaux réservés au matériel d’entraînement, bureaux, open space communs avec les autres disciplines, parking, future salle de musculation… La visite guidée s’est poursuivie aux parkings et au sein d’une tribune de 380 places qui surplombe la nouvelle pelouse synthétique. Elle est ceinturée par la très belle piste d’athlétisme, noire de monde en ce jour de retour à la vie sportive de l’ancien stade Jean Bouin.
 
Dans la journée de lundi, tout le matériel d’entraînement a été déménagé de Marcel Bec à la Cité des Sports: Mannequins, ballons, poids et haltères, plots, cerceaux, tapis, buts mobiles… Tout ce dont disposent Aurélien Marchesi et Gauthier Delaveau les préparateurs physiques mais aussi Camillo Vaz le coach et ses adjoints, Adrien Bartout et Nathanaël Gavant avec ses gardiennes. L’atout numéro un de la Cité des Sports : la proximité avec les locaux de matériels et la réduction des déplacements pour le staff.
 

Une cohésion club 

Cité des Sports

Patrick Vielcanet

Sur la pelouse synthétique nouvelle génération (billes noires remplacées par du granulé bleu), les premiers mots reviennent au staff : Camillo Vaz, heureux du point pris à Guingamp et Alexandre Barbier, le directeur sportif, conscient que ce nouvel outil de plus de 50 millions d’euros, doit servir les performances du club du 92.
 
Sous les premiers rayons de lumière des nouveaux pylônes, les Chouettes ont testé cette pelouse très souple et légèrement plus épaisse qu’au stade Le Gallo et à laquelle il faudra s’accoutumer. À raison de quatre entraînements par semaine pour le groupe de D1 et autant pour la Régional 1 de Régis Bouchard et les U18F d’Erwann Bouchard qui enchaînaient leurs séances ce lundi à 19h30, juste après le groupe de 20 joueuses emmené par sa capitaine Gwenaëlle Butel. Ambiance joviale mêlée au bonheur de retrouver une cohésion club dans le même stade pour toutes, même si le stade Gabriel Voisin continue d’accueillir les matches de la R1F et des équipes de jeunes.
Alors qu’une nouée de jeunes athlètes et adultes tournaient dans une douce euphorie sur la piste aux étoiles, la Cité des Sports prenait vie.
 
L’inauguration de ce magnifique complexe sportif, équipé d’un parquet pour les sports collectifs (handball, volley, basket), d’un immense mur d’escalade, de terrains couverts de foot à 5 ou de salles de squash, aura lieu à la mi-novembre.
Et nos Chouettes devraient y disputer leur premier match contre l’Olympique Lyonnais pour la 9ème journée !
 
Bienvenues à la maison les Chouettes !
 
A.V