Pour le dernier match avant la trêve de Noël, les chouettes affronteront l’Olympique Lyonnais. Nous avons rencontré Camille ABILY

Pour le dernier match avant la trêve de Noël, les chouettes affronteront l’Olympique Lyonnais. Nous avons rencontré Camille ABILY

  • 0

Pour boucler les matchs aller du championnat de Division 1, le GPSO 92 ISSY se déplace à Lyon samedi 12 décembre 2020 pour y affronter l’ogre aux 7 victoires en Coupe d’Europe et aux 14 titres nationaux : l’Olympique Lyonnais féminin !

Nous avons interrogé l’ancienne internationale, Camille Abily, 183 sélections, 37 buts en Bleue et 523 matches avec l’OL, 5 Ligue des Champions, 11 titres nationaux et 7 Coupes de France. Camille Abily (36 ans le 5 décembre), élue Lion d’Or 2011 des sportifs lyonnais, est, cette saison, entraîneure-adjointe du coach Jean-Luc Vasseur :

Comment jugez-vous le parcours des filles du 92 cette saison ?

“ Leur montée en D1 a été une agréable surprise compte-tenu de leurs moyens. Mais leur persévérance a payé. Leur parcours est aussi une bonne surprise . Avec des résultats bons parfois, comme contre Bordeaux, Soyaux ou même Montpellier . En revanche, même si c’était moins bon face à Reims, Paris FC puis contre le PSG et Guingamp, ces résultats ne sont pas révélateurs de leur qualité de jeu.”

Votre opinion sur le niveau de la Division 1 :

“ Je trouve que le foot féminin progresse en France. Les conditions d’entrainement, les salaires, les moyens sont meilleurs. Les équipes sont mieux préparées. Il n’y a plus ce fossé entre les grosses écuries et les autres. Regardez Montpellier ou Bordeaux qui ont du mal a chaque match…”

 

 

 

 

 

 

 

Votre meilleur souvenir avec l’Olympique Lyonnais :

“Assurément les deux premières Ligues des Champions gagnées en 2011 et 2012. Des moments particuliers d’autant qu’on battait enfin les équipes allemandes…”

 

Patrice Lair (59 ans), l’entraîneur de Camille Abily avec l’OL féminin, l’un des entraîneurs français les plus titrés, avec 2 Ligues des Champions, 4 titres nationaux, 3 Coupes de France pour 132 victoires et 3 défaites seulement, nous confie aussi son sentiment :

“Les filles des Hauts-de-Seine sont jeunes et valeureuses. Même si c’est difficile, elles font l’effort de pratiquer un jeu appliqué au sol. Malgré quelques larges défaites, elles avancent et progressent. Elles ont de belles réactions ! Il faut dire qu’il y a 3 championnats en Division 1 : Lyon et PSG devant. Bordeaux, Montpellier, Reims, Dijon, PFC, Guingamp qui se disputent la troisième place et les amateures qui luttent pour le maintien…”

Patrice Lair, toujours fier de son aventure lyonnaise entre 2010 et 2014. Il a réussi avec Lyon en Coupe d’Europe, là où il avait échoué avec Montpellier. Il a offert au président Aulas, avec les coéquipières de Camille Abily, ce que les garçons n’ont toujours pas réussi à l’OL…

 

Propos recueillis par

Alain Vernon

 

 

Prochain match de la première division – D1 ARKEMA

Laissez un commentaire