Division 1 Arkema 9ème journée : Une seconde période catastrophique contre Guingamp

Division 1 Arkema 9ème journée : Une seconde période catastrophique contre Guingamp

  • 0
GPSO 92 ISSY face à l'EA GUINGAMP - D1 ARKEMA 9e journée Crédit photo: Alexandre NADJAR

GPSO 92 ISSY face à l’EA GUINGAMP – D1 ARKEMA 9e journée Crédit photo: Alexandre NADJAR

Tout s’est joué en seconde période dans ce match des mal classés. Après une superbe égalisation à 1-1, les Chouettes ont craqué contre les professionnelles de l’En Avant Guingamp : défaite 6-1 pour le GPSO 92 Issy !

 

On entendait que lui depuis la tribune du stade Le Gallo ! Frédéric Biancalani, le coach guingampais suspendu 12 mois de banc de touche, pestait contre ses joueuses car la première mi-temps était d’une incroyable pauvreté technique, doublée de nombreuses maladresses des deux équipes.

 

Côté isséen, hors mis deux frappes appuyées de Julie Rabanne, rien à retenir de 45 premières minutes indigentes. Avec un arbitrage de Madame Vanessa Cruchon, très insuffisant pour la Division1.

0-0 au repos.

 

La seconde période commence par une mauvaise relance au sol de notre défense centrale (47 ème)… Sanction immédiate avec un but sous la transversale de Sarah Cambot qui relance complètement des guingampaises, sermonées dans le vestiaire.

L’espoir renait pourtant côté GPSO, lorsqu’Ella Kaabachi, notre internationale tunisienne, déclenche une frappe puissante des 25m en pleine lucarne, laissant Solène Durand , la gardienne numéro 2 des Bleues, totalement médusée !

1-1 et puis l’effondrement…

Ella KAABACHI égalise face à l'EA GUINGAMP. Crédit photo: Patrick VIELCANET

Ella KAABACHI égalise face à l’EA GUINGAMP. Crédit photo: Patrick VIELCANET

 

Solène FROGER, gardienne des buts du GPSO 92 ISSY Crédit photo: Patrick VIELCANET

Solène FROGER, gardienne des buts du GPSO 92 ISSY Crédit photo: Patrick VIELCANET

53 ème, Faustine Robert, l’internationale, crochète sur la droite à l’entrée des 16m et arme son pied gauche qui trouve une magnifique lucarne opposée, hors de portée de la malheureuse Solène Froger. 8 minutes plus tard, c’est Alison Peniguel, au coeur de la surface qui alourdit le score : 3-1.

La catastrophe continue avec le pénalty accordé aux bretonnes pour une faute dans la surface: Anissa Lahmari transforme et les Chouettes sont menées 4-1 .

70ème, débordement à droite de Faustine Robert , son centre trouve Louise Fleury totalement démarquée : 5-1 !

 

Les entrées de Salma Zemzem, Kayla Mills et Ariana Mondiri ne changeront rien… Le GPSO 92 Issy encaisse même un sixième et dernier but signé Sarah Cambot (90+3) qui réalise un doublé ! : 6-1 l’addition est très lourde et bien cruelle …

 

La compo de ce samedi 21 novembre 2020 (stade Le Gallo à huis clos) :

Froger-Boudaoud-Butel( capitaine)-Pantuso-Debonne-Rabanne-Barclais-Kaabachi ( puis Mills)-Teinturier ( puis Mondiri)-Louis-Borgella ( puis Zemzem)

 

Les réactions :

Mélanie Carvalho ( défenseure blessée): “ C’est dommage de craquer alors qu’on avait réussi à égaliser ! On ne sait pas tenir le score.”

Christine Aubère ( présidente de GPSO 92 Issy): “ C’est lourd ! Ça ne reflète pas la physionomie du match. Mais le haut niveau, c’est le réalisme qui nous a manqué contrairement à Guingamp. Il faut continuer à travailler.”

Alexandre Barbier ( Directeur sportif): “ Déçu car on leur donne trop d’occasions sur nos relances. On se met en danger tout seul car Guingamp n’avait pas tiré au but une seule fois en première période…C’est la différence entre pros et amateures.”

 

Christine AUBERE ( présidente du GPSO 92 ISSY) et Alexandre BARBIER (directeur sportif) à droite sur la photo, prise à Clairefontaine le weekend dernier. Crédit photo: Patrick VIELCANET

Christine AUBERE ( présidente du GPSO 92 ISSY) et Alexandre BARBIER (directeur sportif) à droite sur la photo, prise à Clairefontaine le weekend dernier. Crédit photo: Patrick VIELCANET


La réalité des chiffres fait mal : 20 buts encaissés en deux matches ( après la démonstration 14-0 du PSG). 41 buts depuis le début de saison ! Pour 7 buts marqués seulement. Plus mauvaise défense et plus faible attaque de Division1 !

Malgré une nouvelle défaite sévère, les filles du 92 restent dixièmes avec 6 points. Soyaux est 11ème après sa défaite 2-1 devant Reims et le Havre, battu 3-1 à Montpellier, toujours dernier .

 

Après 9 journées, le club des Hauts-de-Seine n’est pas relégable et c’est bien le plus encourageant !

 

Retrouvons l’esprit conquérant et la qualité de jeu qui nous ont permis de gagner face à Bordeaux et Soyaux .

 

Prochains matches, après la trêve internationale, le samedi 5 décembre à Montpellier puis le 12 décembre à Lyon !

 

Allez les Chouettes !

 

Alain Vernon


Laissez un commentaire