Les Chouettes battues 2-0 mais en progrès !

GPSO 92 ISSY - DFCO

Les Chouettes battues 2-0 mais en progrès !

  • -
Le match des contrariétés pour le GPSO 92 Issy, battu 2-0 par Dijon pour son premier match à domicile (2ème journée de championnat). Les Chouettes ont multiplié les occasions de but sans pouvoir revenir au score, et une prestation de haut niveau de notre gardienne, Kelly Rowswell !
 
GPSO 92 Issy - DFCO

Crédit Photo: Patrick Vielcanet

Il y avait un air de fête au stade Le Gallo de Boulogne-Billancourt ce samedi 4 septembre. Après une saison Covid à huis clos, le club des Hauts-de-Seine était ravi de pouvoir accueillir de nouveau du public. Environ 200 personnes étaient présents pour ce GPSO 92 Issy – Dijon FCO. 
 
Après une première défaite à Soyaux, les joueuses de Camillo Vaz avaient le désir de marquer leurs premiers points, grâce à un 4-3-3 qui paraissait solide. Hélas, les appels successifs et l’abattage physique de l’attaquante internationale nigériane, Desire Oparanozie, allait doucher les espoirs des isséennes.
A la 20ème minute, un centre venu de la droite trouve la capitaine dijonnaise qui heurte par deux fois une Kelly Rowswell sans peur et courageuse. Desire Oparanozie, non sanctionnée par l’arbitre, réussit pourtant à glisser le ballon en retrait pour Léa Declercq qui marque au sol, de l’intérieur du pied droit. Kelly est battue. 1-0 pour Dijon !
 

Les isséennes se créent des occassions 

Malgré une domination au milieu des joueuses de Côte d’Or, les Chouettes s’offrent trois belles occasions de but en première période. Roselord Borgella entre deux fois dans les seize mètres dijonnais, crochète bien et frappe, sans battre l’excellente ancienne gardienne des Bleues et ex-guingampaise, Solène Durand. Batcheba Louis aussi tire sur la gardienne de Dijon, côté droit sans réussite…
Nos deux attaquantes haïtiennes dépensent beaucoup d’énergie devant mais c’est Dijon qui mène 1-0 au repos, par un temps chaud et lourd.
 
GPSO 92 Issy - DFCO

Crédit Photo: Alexandre Nadjar

À la reprise, Camille Vaz renforce son milieu et fait entrer Stéphanie Bayo à la place de notre attaquante américaine, Alexis Thornton. Les dijonnaises semblent lâcher la pression. Cependant, sur une passe dans l’axe de Jenna Dear, Oparanozie, toujours elle, à la lutte avec la capitaine Gwenaëlle Butel, déclenche une frappe en lob qui heurte la transversale de Kelly Rowswell et se rabat au sol en franchissant la ligne au regard de nombreux témoins bien placés… 
Hélas la D1 féminine n’est pas encore dotée de l’assistance vidéo à l’arbitrage, comme chez les garçons… 2-0 pour Dijon qui desserre son étreinte au milieu et permet aux joueuses du 92 de faire l’assaut du but dijonnais.
A la 51ème minute, Celya Barclais centre bien pour Roselord et Batcheba, sans réussite. Morgane Martins à gauche, multiplie également les bons centres… Enfin, Adélie Fourré, entrée à un quart d’heure de la fin du match, voit ses tentatives contrées dans la surface de réparation.
 
Face à Dijon, il faut saluer la performance de notre gardienne anglo-américaine, Kelly Rowswell qui, sous les yeux de sa maman en tribune, a livré un match héroïque, toujours la première sur des sorties dangereuses dans les pieds adverses ou au poing comme en seconde période. Les parents d’Océane Daniel, promue capitaine après la sortie de Gwenaëlle Butel, n’ont rien manqué du match de notre tour de défense, lucide et bien placée en défense centrale, tout comme la combattive Celya Barclais au poste de latérale droite.
 

Réactions d’après match

Le sans-faute de Solène Durand dans le but dijonnais va assurer aux joueuses de Christophe Forest, un succès mérité sans la manière pour le coach du DFCO : « L’objectif des trois points est atteint. Mais notre rythme était moyen et la manière absente. Après notre bon match à Montpellier où l’on est battu, cette victoire nous fait du bien avant d’aller à Lyon… »
 
GPSO 92 Issy - DFCO

Crédit Photo: Alexandre Nadjar

Quant à Camillo Vaz, en salle de presse, après un long soupir, il reconnaît une énorme contrariété : « Contrarié pour les filles pas à cause d’elles ! Car on a vu ce qu’on pouvait faire. On a joué plus juste en deuxième mi-temps. On a produit des occasions malgré nos moyens. Mais ça ne suffit pas dans la compétition. Même si je trouve qu’on a franchi un cap contre Dijon, il faut marquer. Dans le foot, on n’existe que par le but ! »
 
Pour Morgane Martins qui jouera samedi prochain à Saint-Étienne, son ancien club, il y a une «  évolution par rapport à Soyaux. On pourrait essayer de faire plus de jeu en ressortant nos ballons plus courts, en améliorant notre travail au milieu. »
 

La compo contre Dijon :

Rowswell – Barclais – Butel (cap.) (Debonne 67′) – Daniel – Martins – Prisock – Rabanne (Fourré 78′) – Donnary ( Maoulida 75′) – Thornton (Bayo 46′) – Louis – Borgella
 
Banc : Morché (G) – V.Thomas – Labois
 
Avertissements : Martins (20′) – Donnary (43′) – Daniel (72′)
Arbitrage très insuffisant de Madame Charlène Laur (Occitanie)
 
Au classement, le GPSO 92 Issy est 11ème sur 12, avec zéro point et deux défaites.
 
Prochain match : à Saint-Étienne samedi 11 septembre à 14h30.
 
Allez les Chouettes ! Le début de saison est difficile mais le public de Le Gallo a vu vos progrès depuis la saison dernière. Il y aura des victoires !
 
A.V