Belle résistance des Chouettes qui craquent à Montpellier en seconde période (3-0) !

MHSC - Montpellier

Belle résistance des Chouettes qui craquent à Montpellier en seconde période (3-0) !

  • -
Le GPSO 92 Issy, mené 1-0 seulement au repos, a cru en ses chances pendant une heure dans l’Hérault, avant de craquer en seconde période sur un doublé de l’australienne Mary Fowler.
Agathe Donnary a frappé la transversale en fin de match mais les Chouettes repartent de Montpellier avec une défaite un peu lourde. Toujours 10èmes au classement après 8 journées, avec 4 points comme Saint Étienne et Soyaux…
 
MHSC - Montpellier
 
Camillo Vaz le coach du 92, démarre avec une défense à quatre : Daniel, Debonne et deux latérales, Martins et Labois (qui débute pour la première fois à la place de Barclais) et cinq milieux et une joueuse en pointe.
Hélas, Nonna Debonne, capitaine du jour, se blesse à la cheville gauche (13′) et doit céder sa place à Assimina Maoulida. Et Stéphanie Bayo prend le brassard.
 
Ce coup dur ne déstabilise pourtant pas les joueuses des Hauts-de-Seine qui coulissent très bien sûr chaque attaque montpelliéraine. Manon Labois, sur son côté droit notamment, fait front grâce à sa vitesse sur les tentatives de débordements de la hollandaise Ashleigh Weerden ou de l’ancienne joueuse d’Issy, Esther Mbakem Niaro. Mais il y a ce but à remonter, encaissé dès la 12ème minute…
Sur un corner de la croate Iva Landeka, Maëlys M’pome surgit de la tête au premier poteau et trompe toute la défense francilienne. C’est le premier but en D1 pour la jeune défenseure de 18 ans, venue de la VGA St Maur et qui est appelée en U20 fin novembre en Espagne. 1-0 et des Chouettes qui affichent une réelle volonté de bien faire.
Redoublements de passes réussies entre Rabanne et Martins, Fourré et Martins qui expédient quelques bons centres sans succès au bout… Batcheba Louis et Julie Rabanne permutent intelligemment en attaque. Adélie Fourré tente un joli lob et Julie Rabanne essaie d’égaliser…
 

Au bout de leurs efforts

En seconde période, les Pailladines de Yannick Chandioux affichent clairement leurs intentions d’alourdir le score. La jeune australienne Mary Fowler va doucher les derniers espoirs du GPSO 92 Issy, un doublé (61’ et 63’) pour l’attaquante de 18 ans, grand espoir du foot féminin mondial, un but en pivot d’abord et une reprise en force sur un centre de la droite de l’autrichienne Sarah Puntigam. 3-0 ! Dur dur !
Les Chouettes vont au bout de leurs efforts : Thornton, bien servie par Rabanne, échoue sur Lisa Schmidt, la gardienne allemande de Montpellier. Tout comme Batcheba Louis ou Julie Rabanne qui aura tout tenté sur la pelouse du stade Bernard Gasset du Domaine de Grammont, quartier général du MHSC et Cosette Morché encore héroïque sur sa ligne !
 
Dans le temps additionnel, Agathe Donnary parvient même à trouver la barre transversale sur une jolie reprise de volée des 25m. La gardienne s’en sort miraculeusement…
 
Montpellier gagne son premier match à domicile cette saison, sans encaisser de but et s’installe à la sixième place. Dominées (64% de possession pour Montpellier), les Chouettes ont bien résisté et auraient mérité d’inscrire un but avec un peu plus de réalisme offensif. Mais jamais le club du 92 n’est parvenu à battre Montpellier en Division 1.
 
Avant de recevoir l’Olympique Lyonnais puis le PSG sur la pelouse de la nouvelle Cité des Sports d’Issy-les-Moulineaux, le club du 92 doit retrouver confiance pour atteindre la trêve de Noël avec quelques points supplémentaires.
 

La compo du GPSO 92 Issy (en rouge) à Montpellier :

Morché – Labois (Barclais 66’) – Bayo – Daniel – Debonne (Cap.) (Maoulida 13’) – Martins – Prisock – Donnary – Rabanne – Fourré (Thornton 66’) – Louis
Banc : Rowswell (G) – De Sancy – Butel – Peruzzetto
Staff : Vaz – Marchesi – Bartout – Gavant – Dizengremel – Nguyen
Arbitrage de Madame Clémence Goncalves (Ligue des Hauts-de-France)
Cartons jaunes : Rabanne (25’)

Réactions d’après match

Agathe Donnary : “On a fait une bonne première mi-temps, je pense que l’on aurait pu marquer avant la mi-temps, ça n’aurait pas été démérité. On a essayé de jouer et on a eu pas mal d’occasions. Défensivement on était bien en place. En deuxième mi-temps, elles ont été plus réalistes que nous et leurs remplaçantes ont fait la différence. »

Océane Daniel : « En première mi-temps, on a bien combiné entre nous, on a réussi à faire des bonnes choses. Malheureusement on a pris un but sur coup de pied arrêté. On a fait une première mi-temps assez construite. En deuxième mi-temps, on est revenu avec des intentions. Cependant on prend deux buts coup sur coup et pendant les dix dernières mi-temps, on a essayé d’aller chercher plus haut. On se crée des occasions mais sans réussite offensive.« 

 
A.V.