Océane Daniel, la tour de défense des Chouettes

Océane Daniel, la tour de défense des Chouettes

  • 0
Elle est née à Dieppe (Seine-Maritime) comme Emmanuel Petit, le champion du monde 98. Sauf qu’Océane Daniel, l’ex-dijonnaise née le 3 avril 1997, n’avait qu’un an lorsque les Bleus d’Aimé Jacquet ont conquis en France, la première étoile en Coupe du Monde du football français et ne s’imaginait pas en footballeuse professionnelle, elle qui aurait sans doute été infirmière…
 
En revanche, Océane a 21 ans lorsque Mbappé, Griezmann, Pogba, Varane et les Bleus de Didier Deschamps sont champions du monde en Russie en 2018 ! Elle se souvient bien de ce jour de gloire pour nos tricolores : « J’étais sur les Champs Elysées avec mon frère Corentin » lance-t-elle, les yeux émerveillés.
 
Corentin son frère, voilà le début de l’histoire d’Océane avec le ballon rond. À 6 ans, elle s’inscrit et joue dans le même club que son frère ainé, à la Jeunesse Sportive de St Nicolas d’Aliermont. Après un premier passage par le FC Rouen, Océane est repérée par les recruteurs du Paris St Germain. Elle a 12 ans, déjà grande et joue milieu défensif. Son papa la convainc, c’est parti pour une carrière de quatre ans avec le PSG !

Un parcours International

Championne de France des U19 avec le club parisien, Océane va chercher du temps de jeu à Rodez pendant une saison, avant de tenter sa première aventure à l’étranger, en Italie en 2017. Ce sera la Fiorentina de Federico Chiesa, le champion d’Europe 2021 qui l’impressionnait déjà à l’époque : « On avait fait un repas de Noël avec les garçons, je me souviens, c’était super ! Les filles sont bien considérées en Italie. »
C’est d’ailleurs dans le calcio qu’elle se forge ses meilleurs souvenirs de joueuse professionnelle : deuxième du championnat, un parcours en Ligue des Champions et la victoire en Coupe d’Italie 2018 contre Brescia 3-1.
 
En défenseure aguerrie, Océane découvre ensuite le championnat belge où elle remporte le titre avec Anderlecht RSC en 2019 !
 
Puis c’est l’arrivée au Dijon FCO, la ville dont l’emblème est … une chouette ! En Côte d’Or, Océane joue dans un bon groupe et aux côtés d’une grande internationale qui a stoppé sa carrière après 192 sélections (30 buts), Elise Bussaglia. « Très gentille avec moi ! » ajoute Océane.

Son arrivée au GPSO 92 Issy

Mais les pépins physiques brisent son élan en D1 : opération des ligaments croisés du genou gauche, sept ans après celle du genou droit…Difficile de montrer son potentiel à haut niveau… Et puis sa famille est restée en région parisienne où ses parents sont cadres d’entreprises dans les Yvelines.
 
J1- ASJ Soyaux-GPSO 92 Issy

ASJ Soyaux – GPSO 92 Issy (1ère Journée) 

Cette saison, Océane Daniel choisit donc le rapprochement familial, du temps de jeu avec les Chouettes « et le projet séduisant du GPSO 92 Issy. »
En défense centrale, forte de son expérience professionnelle dans l’élite, à 24 ans, elle rassure, comme Thiago Silva ou Marquinhos ses modèles, que se soit de la tête, dans ses interventions et ses duels, sa couverture et ses ouvertures précises. Sans oublier, quelques gestes techniques qui ne sont pas sans rappeler le talent d’un autre champion du monde 98, Laurent Blanc.
 
Au fait, Océane a eu l’occasion de rencontrer Manu Petit, dieppois comme elle : « J’étais petite ! Lui ne s’en souvient pas mais c’était dans un match de bienfaisance dans le Sud de la France… »
 
Bravo Océane pour ton parcours et continue d’apporter ta sérénité et ta lucidité au groupe construit par Camillo Vaz !
 
A.V

Laissez un commentaire